VANCINI FLORESTANO (1926-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les débuts de Florestano Vancini s'inscrivent dans le grand mouvement de renouveau qui traverse le cinéma italien au début des années 1960. Après avoir participé au développement du documentaire italien (plus d'une trentaine de films de 1949 à 1959), il entame sa carrière dans le long-métrage avec un cinéma de témoignage directement issu du néo-réalisme. Enraciné dans sa terre – Ferrare, sa ville natale, et l'Émilie-Romagne – dont il a représenté les facettes dans son œuvre de documentariste, le jeune metteur en scène adapte une « histoire ferrarraise » de Giorgio Bassani, La lunga notte del '43. Le film, salué par la critique, est tout de suite remarqué à Venise et reçoit le prix « opera prima » de l'édition 1960 de la Mostra. En 1962, La banda Casaroli confirme l'aptitude de Vancini à mettre en scène des histoires aux fortes connotations sociales et à la précise insertion visuelle – Ferrare dans le premier film, Bologne dans le second. En 1963, s'inspirant d'un roman de Quarantotti Gambini, Vancini décrit dans La calda vita les émois amoureux de l'adolescence. Avec Le stagioni del nostro amore (1966), il signe un de ses meilleurs films : il y évoque le désenchantement d'un ancien militant politique confronté à la fin des idéaux et à l'échec des sentiments. Bronte : cronaca di un massacro che i libri di storia non hanno raccontato (1972) propose une relecture de l'épopée garibaldienne en Sicile. Jacques Nobécourt, correspondant du Monde à Rome, n'hésite pas à évoquer Camus : « La question que l'écrivain posait en 1954, Vancini, avec d'autres instruments, la soulève pour d'autres jeunes. Son avocat, Lombardo, s'inscrit dans la ligne des héros tragiques tels que les a connus la culture méditerranéenne, de la jeune Antigone jusqu'aux personnages de La Peste. » Bronte met clairement en évidence la place qu'occupe l'histoire contemporaine dans l'œuvre de Vancini. Ainsi, après la représentation d'un épisode tragique du Risorgimento, le cinéaste aborde avec Il delitto Matteoti (1973) les circonstances de l'assassinat de Matteoti et d [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean A. GILI, « VANCINI FLORESTANO - (1926-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/florestano-vancini/