FIN DU ROYAUME DE GRENADE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans les premiers jours de 1492, Boabdil, le dernier souverain nasride, remet la ville de Grenade aux Rois Catholiques, Isabelle de Castille (1474-1504) et Ferdinand d'Aragon (1479-1516), moyennant un traité de capitulation qui garantit les droits des habitants : ceux-ci peuvent rester en conservant leur religion, leurs autorités juridico-religieuses, leurs biens et même leurs armes (sauf les armes à feu). Boabdil s'enfuit en cachette et reçoit des seigneuries dans l'Alpujarra, en territoire chrétien. Cette ultime conquête chrétienne dans la péninsule Ibérique s'inscrit dans la continuité des relations conflictuelles entre le royaume de Grenade et la Castille depuis plus de deux siècles. Au milieu du xve siècle, l'émir nasride a mené une active politique militaire de frontière contre les chrétiens, en profitant de la guerre civile qui déchire la Castille jusqu'au début du règne d'Isabelle. Mais l'union effective entre la Castille et l'Aragon donne l'avantage aux chrétiens, aidés par l'importance nouvelle prise par l'infanterie de soldats professionnels et surtout par l'artillerie, dans une guerre faite essentiellement de sièges. La conquête de Grenade s'inscrit dans le cadre de l'expansion ibérique qui se manifeste, à la même époque, par les grandes découvertes.

Prise de Grenade, Espagne

Prise de Grenade, Espagne

photographie

La prise de Grenade, le 2 janvier 1492, par les Rois Catholiques Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Castille, marque la fin de la Reconquista. Boabdil, dernier roi maure de Grenade, remet les clés de la ville après sa capitulation. Sculpture de Rodrigo Alemán (fin du XVe siècle). Cathédrale de... 

Crédits : G. Mermet/ AKG

Afficher

—  Pascal BURESI

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pascal BURESI, « FIN DU ROYAUME DE GRENADE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-du-royaume-de-grenade/