Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MRAVINSKI EVGENI (1903-1988)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Mravinski - crédits : N. Naumenko/ Slava Katamidze Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

Mravinski

Figure légendaire de la direction d'orchestre en Union soviétique, Evgeni Mravinski a exercé pendant cinquante ans les fonctions de directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Leningrad (devenu Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg en 1991), record de longévité qu'il partage avec le Willem Mengelberg, resté à la tête du Concertgebouw d'Amsterdam également pendant un demi-siècle.

Ouvert à tous les répertoires

Né à Saint-Pétersbourg le 4 juin (nouveau style, 21 mai ancien style) 1903 dans une famille d'aristocrates, Evgeni Alexandrovitch Mravinski (Yevgeny Aleksandrovich Mravinsky en translittération anglo-saxonne) fait des études de biologie à l'université de sa ville natale avant de se tourner vers la musique ; il entre comme pianiste au Ballet impérial, où il fait également de la pantomime (1921-1930). À partir de 1924, il travaille au Conservatoire de Leningrad la composition avec Vladimir Vladimirovitch Chtcherbatchov (il sera diplômé en 1930) et la direction d'orchestre avec Alexandre Vasilievitch Gaouk (il sera diplômé en 1931). Il reçoit également les conseils de Nikolaï Andreïevitch Malko, alors directeur de la Philharmonie de Leningrad et qui avait étudié avec Felix Mottl à Munich.

Evgeni Mravinski fait ses débuts de chef en 1929. Deux ans plus tard, il est nommé deuxième chef d'orchestre au Théâtre académique d'opéra et de ballet de Leningrad (qui deviendra le Kirov puis, en 1992, l'actuel théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg) et premier chef en 1932. Son activité s'y concentre essentiellement sur le ballet, son unique expérience lyrique se limitant à quelques représentations de Mazeppa de Tchaïkovski en 1937. Le 21 novembre 1937, il dirige la première audition de la Cinquième Symphonie de Chostakovitch, partition qui deviendra son œuvre fétiche et qu'il conduira plus d'une centaine de fois au cours de sa carrière. L'année suivante, il remporte le premier prix au concours fédéral de direction d'orchestre d'U.R.S.S. et est nommé chef principal et directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Leningrad. Pendant le siège de Leningrad, entre 1941 et 1944, Mravinski et la Philharmonie sont évacués à Novossibirsk, en Sibérie, où ils donnent plus de cinq cents concerts pour soutenir le moral de la population, dont deux cents sont radiodiffusés. Dès la fin des hostilités, l'orchestre se produit en Finlande (1946). Mravinski enseigne en outre au Conservatoire de Leningrad, où il forme l'élite des chefs d'orchestre soviétiques (Yuri Temirkanov, Neeme Järvi, Alexandre Dmitriev, Valery Gergiev, Mariss Jansons...).

Sous la direction de Mravinski, l'Orchestre philharmonique de Leningrad devient l'une des formations les plus prestigieuses du monde : il lui donne un style ouvert à tous les répertoires, notamment aux grands classiques du xxe siècle (Debussy, Ravel, Honegger, Bartók, Stravinski, Hindemith), qu'il est l'un des premiers à diriger en U.R.S.S. dans les années 1960, à partir du « dégel ». Dès 1938, il avait programmé une symphonie de Bruckner, compositeur alors totalement inconnu dans son pays. Mais son répertoire de prédilection tourne autour de Tchaïkovski, qu'il dépouille des excès des interprétations romantiques tout en lui donnant une profondeur dramatique rarement égalée. Il crée plusieurs partitions de Prokofiev et, surtout, de Chostakovitch, avec lequel il restera très lié jusqu'au début des années 1960, lorsque les événements politiques les sépareront, Chostakovitch ne pardonnant pas à Mravinski une certaine forme d'opportunisme : Mravinski conciliait, à sa façon, des convictions religieuses apparemment profondes et son appartenance au Parti communiste, sans parler de l'aisance avec laquelle il a traversé les différentes purges, autant d'éléments qui le faisaient traiter de « Tartuffe » par Chostakovitch à la[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer cet article

Alain PÂRIS. MRAVINSKI EVGENI (1903-1988) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Média

Mravinski - crédits : N. Naumenko/ Slava Katamidze Collection/ Hulton Archive/ Getty Images

Mravinski