RICHARDS EUGENE (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Adulé par certains pour son intransigeance à montrer un monde qui ne tourne pas rond, détesté par d'autres qui le jugent excessif ou l'accusent de tirer profit de la misère, Eugene Richards est aux États-Unis un photojournaliste réputé. Ce photographe documentaire n'utilise que le noir et blanc. Ses sujets ? La guerre au Liban et au Salvador, la pauvreté, la drogue, le cancer, les urgences dans les hôpitaux, les enfants atteints du sida, la vieillesse, la misère en Afrique... Ancien membre de l'agence Magnum (il s'en est retiré en 1994), collaborateur régulier et vedette du magazine américain Life, auteur de huit livres – son support préféré –, lauréat de multiples prix (International Center for Photography, prix Eugene Smith, etc.), Eugene Richards a fait l'objet d'une rétrospective aux Rencontres internationales de la photographie d'Arles, en juillet 1997 (présentée ensuite, à Paris, au Centre national de la photographie en février 1998), et il est entré dans la collection Photo Poche (Nathan) au côté de Cartier-Bresson, Doisneau, Eugene Smith, Robert Frank ou Bill Brandt. Cependant, il est encore mal connu en France.

Le personnage est ascétique, réservé, anxieux ; il ressemble à un étudiant torturé avec son crâne dégarni, sa barbe et ses lunettes épaisses. Le parcours témoigne que l'homme et le photographe ne font qu'un. Chaque reportage d'Eugene Richards implique de sa part un engagement total, sur plusieurs années, jour et nuit. Son engagement au côté de la communauté noire lui vaudra, au début des années 1970, d'être agressé par des extrémistes blancs et d'en garder des séquelles nerveuses. Quand sa première femme, l'écrivain Dorothea Lynch, apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein, elle écrit le journal de sa maladie, et il la photographie. Leur double contribution sera rassemblée dans un livre, le plus radical de Richards, Exploding into Life (Aperture, 1986), publié trois ans après la mort de sa femme. Rien ne nous est épargné, notamment la cicatrice suintante du sein opéré, la chimiothérapie, les vomis [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel GUERRIN, « RICHARDS EUGENE (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-richards/