SALOMON ERNST VON (1902-1972)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1902 au sein d'une famille de huguenots, Ernst von Salomon connaît, dès l'âge de douze ans, la rude discipline des cadets prussiens. Après la révolution de novembre 1917, il s'engage dans un corps franc qui combat sur le pourtour de la Baltique et en Silésie du Nord ; pendant le putsch de Kapp, il fait partie de la brigade marine Ehrhard ; impliqué en 1922 dans l'assassinat de Rathenau, il est condamné à cinq ans de travaux forcés et à la privation des droits civiques ; ses sympathies le portent alors vers le national-socialisme que son frère Bruno, proche du K.P.D., s'efforce au contraire de combattre ; pendant le IIIe Reich, il va s'abstenir de toute prise de position politique officielle, se contentant d'écrire de nombreux scénarios ; enfermé en 1945 dans un camp allié, puis libéré, il exerce la fonction de lecteur chez Rowohlt tout en poursuivant ses activités d'écrivain.

Ses œuvres, largement autobiographiques, constituent avant tout un témoignage sur son époque et décrivent une jeunesse bourgeoise révoltée, au nationalisme exacerbé, prête à céder aux chants des sirènes du national-socialisme. Les Bannis (Die Geächteten, 1931) décrit la vie d'un jeune engagé dans un corps franc et évoque l'attentat qui coûtera la vie à Rathenau, soupçonné de « tiédeur » par certains groupes d'extrême droite pour avoir signé les accords de Rapallo. La Ville (Die Stadt, 1932) montre les hésitations du rédacteur d'un journal « populaire » qui ne parvient pas à choisir son camp. Les Cadets (Die Kadetten, 1933) se veut l'antithèse du Törless de Musil et donne une image flatteuse de la vie de jeune cadet prussien. En 1950 paraît Un Boche en France (Boche in Frankreich) qui raconte dans un style proche de Henry Miller les amours de l'auteur avec une jeune Basque. Mais c'est sans conteste au Questionnaire (Der Fragebogen, 1951) qu'Ernst von notoriété ; reprenant les cent trente et une questions figurant sur le formulaire mis au point par le gouvernement militaire allié et auquel il a dû lui aussi se soumettre, l'auteur évoqu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, maître assistant à l'École supérieure d'interprètes et de traducteurs, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

M. NUGUE, « SALOMON ERNST VON - (1902-1972) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-von-salomon/