VERÍSSIMO ÉRICO (1905-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancier brésilien, Érico Veríssimo est né à Cruz Alta, dans l'État le plus méridional du pays, le Rio Grande do Sul. N'ayant pas terminé ses études secondaires et après un échec dans le commerce de la pharmacie, il devient, en 1930, secrétaire d'une importante revue, la Revista do Globo, où il publie ses premiers écrits. En 1933, il publie son premier roman, Clarissa, qui obtient un énorme succès populaire. En 1942, il est invité aux États-Unis par le Department of State. Son voyage fait l'objet d'un récit, Chat noir sur fond de neige (Gato preto em Campo de Neve, 1941). En 1944 et 1945, il séjourne aux États-Unis comme professeur de littérature brésilienne et reçoit au Mills College, Oakland (Californie), le titre de docteur honoris causa (1944). Nommé directeur du département des Affaires culturelles de l'Union pan-américaine (O.E.A.) en 1953, il s'installe avec sa famille à Washington et retourne au Brésil en 1956.

Il y a deux périodes dans la production romanesque de Veríssimo : la première est celle de Clarissa (depuis son premier roman jusqu'à Le reste est silence (O resto é silêncio, 1943), qui comprend six romans, parmi lesquels ses plus grands succès populaires : La Croisée des chemins (Caminhos cruzados, 1935), Musique lointaine (Música ao longe, 1935), Une place au soleil (Um lugar ao sol, 1936). Cette période se caractérise par des œuvres de fiction pure, où la psychologie des personnages constitue l'élément essentiel de l'intrigue qui se déroule en milieu urbain et baigne dans une atmosphère de sentimentalité. D'un roman à l'autre, certains personnages reviennent, à des époques et dans des circonstances différentes. La seconde période est marquée par deux autres thèmes : l'histoire et la politique. Elle s'inaugure avec Le Temps et le vent (O Tempo e o vento, 1949-1961) qui, sans être un roman historique, n'en constitue pas moins une grande fresque de l'histoire du Rio Grande do Sul, de 1745 à 1945, en trois parties. L'unité du triptyque s'articule autour de l'histoire d'une famille, les Terra-Cambará. Avec Incident à Antares (Incidente em Antares, 1971), l'auteur aborde, par le biais de la satire, certains problèmes politiques, économiques et sociaux du Brésil contemporain. Érico Veríssimo a également écrit des livres pour enfants, des récits de voyage et ses mémoires, Solo de clarinette (Solo de clarineta, 1974).

—  Luiz FERRAZ

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VERÍSSIMO ÉRICO (1905-1975)  » est également traité dans :

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « De grandes œuvres romanesques »  : […] La publication de A Bagaceira ( Le Hangar où l'on jette les déchets de la canne à sucre, 1928), par José Américo de Almeida (1887-1980) marque le début d'une série de grandes œuvres romanesques, qui ont vu le jour surtout entre 1930 et 1945. Rachel de Queiroz (1910-2003), auteur de João Miguel (1932), Caminhos de pedra ( Chemins de pierre , 1937), As Três Marias (1939), est surtout connue po […] Lire la suite

Pour citer l’article

Luiz FERRAZ, « VERÍSSIMO ÉRICO - (1905-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/erico-verissimo/