EPISCOPIUS SIMON BISCHOP dit (1583-1643)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Arminien et porte-parole des remontrants, Simon Bischop, né à Amsterdam, fit ses études à Leyde et à Franecker. Sa nomination à Leyde (1612), au temps du conflit avec les gomaristes, donna lieu à des controverses. Il est parmi ceux que condamne le synode de Dordrecht (nov. 1618-mai 1619) et il publie une confession de foi, dont il rédige l'Apologie en 1629. Après un séjour dans les Pays-Bas espagnols puis à l'étranger, il revient, en 1625, dans l'Église arminienne de Rotterdam et enseigne, à partir de 1634, au Collège arminien d'Amsterdam. Ses Opera theologica (2 vol.) ont été publiés à Amsterdam en 1650 et 1665, puis à Leyde en 1678.

—  Bernard ROUSSEL

Écrit par :

  • : professeur à la faculté protestante de théologie de Strasbourg

Classification

Autres références

«  EPISCOPIUS SIMON BISCHOP dit (1583-1643)  » est également traité dans :

ARMINIANISME

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT
  •  • 858 mots

Dans le chapitre « Le synode de Dordrecht »  : […] Contre les arminiens, partisans de l'autonomie religieuse des provinces et une intervention pacificatrice de l'État, les gomaristes obtinrent des états généraux la convention d'un synode. Il fut ouvert à Dordrecht le 13 novembre 1618 et comprenait soixante-cinq pasteurs et laïcs néerlandais et vingt-huit délégués étrangers. Episcopius (1583-1643) et douze théologiens défendirent les thèses armini […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard ROUSSEL, « EPISCOPIUS SIMON BISCHOP dit (1583-1643) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/episcopius/