SACA GONZÁLEZ ELÍAS ANTONIO (1965- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Journaliste salvadorien, président de la République de 2004 à 2009.

Elías Antonio Saca González, né le 9 mars 1965 à Usulután (dans le sud-est du Salvador), est le petit-fils de Palestiniens catholiques ayant quitté Bethléem au début du xxe siècle. Sa famille prospère dans le commerce du coton puis, lorsque la filature familiale d'Usulután fait faillite, les Saca s'installent à San Salvador. Alors qu'il est encore à l'école, Elías Antonio Saca González travaille pour plusieurs stations de radio. En 1982, il lance l'émission « Le Sport seulement » sur la station de radio Sonora, puis obtient un poste de commentateur sur la chaîne de télévision Channel 4 – dont il occupera par la suite le poste de directeur sportif pendant plus de dix ans. Sa couverture des matchs de football lui assure une grande notoriété.

Elías Antonio Saca González entre à l'université du Salvador en 1984, mais n'obtient pas son diplôme de journaliste, trop occupé par sa carrière professionnelle. Après avoir participé en 1987 à la création de Radio América, il quitte celle-ci tout comme Channel 4 en 1993 pour fonder avec son épouse la station de radio Samix. Le succès de cette dernière le conduit à assurer des postes de direction dans diverses commissions professionnelles ou sociétés locales. En 2001, il devient le président de l'Association nationale des entreprises privées (A.N.E.P.). La même année, une enquête révèle qu'Elías Antonio Saca González est la troisième personnalité la plus populaire du pays, derrière le maire de San Salvador, Héctor Silva Argüello, et le président Francisco Flores Pérez.

En 1989, il avait adhéré au parti de l'Alliance républicaine nationaliste (Arena, droite). En tant que président de l'A.N.E.P., il soutient la politique pro-américaine du président Francisco Flores et sa décision d'adopter le dollar des États-Unis comme monnaie nationale du Salvador. Ferme partisan de l'économie de marché, Elías Antonio Saca González ne s'en préoccupe pas moins du monde ouvrier. Aussi le président Flores le nomme-t-il à la tête d'une commi [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite d'histoire de l'Amérique latine à l'université Tulane, La Nouvelle-Orléans

Classification


Autres références

«  SACA GONZÁLEZ ELÍAS ANTONIO (1965- )  » est également traité dans :

SALVADOR EL

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY
  • , Universalis
  •  • 9 390 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le Salvador de l'après-guerre : paix, stagnation économique et violence »  : […] L'intervention des Nations unies, pour encadrer la fin de la négociation et jouer activement un rôle de médiateur puis de garant de la paix, ainsi que le processus politique et militaire sont présentés comme des succès. Mais certains programmes prévus dans les accords de paix, notamment ceux pour la réintégration des anciens combattants dans la société, connaissent de sérieux problèmes. La réinser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-salvador/#i_37274

Pour citer l’article

Ralph Lee WOODWARD Jr., « SACA GONZÁLEZ ELÍAS ANTONIO (1965- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/elias-antonio-saca-gonzalez/