SAN SALVADOR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Capitale du plus petit État d'Amérique centrale, le Salvador, San Salvador est située à 682 mètres d'altitude, et à 25 kilomètres de l'océan Pacifique, au cœur d'un plateau volcanique, dans la Valle de las Hamacas (« vallée des Hamacs »). À 11 kilomètres au nord-ouest de la ville se dresse le volcan de San Salvador (1 893 mètres).

Fondée près du village de Suchitoto en 1525 par le conquistador espagnol Pedro de Alvarado, San Salvador fut déplacée à une trentaine de kilomètres au sud-ouest en 1528 et obtint le statut de ville en 1546. Centre d'une province importante dans la capitainerie générale du Guatemala, la ville fut le théâtre des premières insurrections indépendantistes en 1811. Promue au rang de capitale de la Fédération d'Amérique centrale de 1834 à 1839, San Salvador devint la capitale du Salvador indépendant en 1841. Détruite à plusieurs reprises par des séismes ou par des ouragans, la ville ne possède plus aucun édifice de l'époque coloniale. Lors de sa reconstruction, elle a été dotée de bâtiments administratifs, de places et d'espaces verts.

Cœur financier, commercial et industriel du pays, San Salvador en est aussi le principal nœud de communications. La ville est ainsi reliée par voie ferrée et par autoroute à Acajutla, La Unión (Cutuco) et La Libertad, ports de la côte Pacifique. Son activité industrielle repose sur la fabrication de textiles, la confection, la transformation du cuir et du bois, l'industrie pharmaceutique et celle du tabac, ainsi que sur l'emballage de la viande et la distillerie. Mais le pays, qui a subi une guerre civile de 1980 à 1992, ne connaît pas de croissance économique. La capitale, où affluent les populations à la recherche d'un emploi, est touchée par une forte pauvreté et une délinquance croissante.

La ville s'étend largement, et les quartiers périphériques, notamment ceux de Mejicanos, de Villa Delgado et de Soyapango, connaissent un développement rapide. San Salvador accueille, depuis 1965, l'université centraméricaine José Simeón Cañas, et un aéroport international a été construit à proximité, à Comalpa, à la fin des années 1970. À moins de 20 kilomètres à l'est de la ville se trouve une station estivale, sur les rives du lac d'Ilopangó. En 2005, la population de San Salvador était estimée à 507 700 habitants, tandis que celle de l'agglomération s'élevait à 2 232 300 habitants.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  SAN SALVADOR  » est également traité dans :

SALVADOR EL

  • Écrit par 
  • Noëlle DEMYK, 
  • David GARIBAY
  • , Universalis
  •  • 9 390 mots
  •  • 8 médias

Pays le plus petit (21 041 km 2 ) et le plus densément peuplé de l'isthme centraméricain 295 hab./km 2 , pour une population de 6 millions d'habitants en 2010), le Salvador est également le seul de la région à n'avoir qu'un seul littoral, sur la côte pacifique. Il est situé dans une zone sismique. Deux chaînes de montagnes volcaniques le traversent en longueur, formant une vallée centrale, où se t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/el-salvador/#i_40132

Pour citer l’article

« SAN SALVADOR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/san-salvador/