APPLETON EDWARD VICTOR (1892-1965)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 6 septembre 1892 à Bradford (Grande-Bretagne), Edward Victor Appleton fit ses études supérieures à l'université de Cambridge, où il eut John Joseph Thomson et Ernest Rutherford pour professeurs. Après une interruption due à la Première Guerre mondiale, il entreprit des recherches sur les ondes radio, d'abord à Cambridge puis à l'université de Londres, où il fut professeur de 1924 à 1936. C'est de cette époque que datent ses recherches sur la physique de la haute atmosphère et, en particulier, la découverte de la couche qui porte désormais son nom, qui lui valurent de recevoir en 1947 le prix Nobel de physique. Titulaire de la chaire de philosophie naturelle de Cambridge à partir de 1936, il devint en 1939 secrétaire d'État du gouvernement britannique chargé de la recherche scientifique et industrielle, et y joua un rôle déterminant dans la coordination des efforts de recherche militaire américains et britanniques.

La méthode inventée par Appleton pour étudier la haute atmosphère à partir de 1924 allait se révéler du plus haut intérêt pour le développement des radars pendant la Seconde Guerre mondiale. Grâce à une coopération avec la B.B.C., il put envoyer des signaux radio et observer leur réflexion par la couche chargée de l'atmosphère appelée maintenant ionosphère. En faisant varier la longueur d'onde émise et en analysant les interférences entre l'onde directe et l'onde réfléchie, il réussit à mesurer le temps mis par le signal pour faire cet aller et retour, déterminant ainsi la hauteur (100 km environ) de cette couche. En 1927, Appleton découvrait une couche encore plus élevée (à quelque 230 km de la surface terrestre) et plus complètement ionisée par l'action des rayons ultraviolets solaires ; cette « couche d'Appleton » se révéla scindée en deux sous-couches pendant la journée, la partie supérieure ayant une grande capacité de réflexion des ondes radio émises du sol, caractéristique très intéressante pour les radiocommunications.

Le prix Nobel de physique devait reconnaître l'importance de ses travaux de précurseur tant dans le domaine de la physique des ondes radio que dans ses applications à l'astronomie, à la géophysique et à la météorologie.

Anobli en 1941, couvert d'honneurs et de décorations tant britanniques qu'étrangères, sir Edward Appleton est mort le 21 avril 1965 à Édimbourg (Écosse).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « APPLETON EDWARD VICTOR - (1892-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-victor-appleton/