MUTESA II EDWARD FREDERICK (1924-1969) roi puis président de l'Ouganda

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu aussi sous le nom de sir Edward Frederick Mutesa, Mutesa II fut, de 1939 à 1953 et de 1955 à 1966, kabaka (roi) de l'État de Buganda, en Afrique orientale (aujourd'hui partie de l'Ouganda). En 1953, il fut destitué par les Britanniques et, en 1966, par Milton Oboté, président de l'Ouganda indépendant.

Mutesa II, roi du Buganda, 1951

Mutesa II, roi du Buganda, 1951

photographie

Inspection des troupes par Edward Mutesa II (1924-1969), kabaka (roi) du royaume de Buganda, actuelle région de l'Ouganda. Après l'indépendance (1962), Mutesa pourra cumuler ce titre avec celui de président à vie et héréditaire de la république d'Ouganda. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Au début de son règne, Mutesa, qui était plutôt impopulaire, n'était contrôlé pratiquement que par le résident britannique et le katikiro ou Premier ministre. Au cours de la « crise de Kabaka » en 1953, qui l'opposa aux Britanniques, alors que la perte de la position privilégiée qui faisait du royaume de Buganda une entité séparée à l'intérieur de l'Ouganda semblait imminente, Mutesa II, dont les exigences essentielles étaient la séparation du Buganda du reste de l'Ouganda et une promesse précise d'indépendance, dut conserver une position inflexible vis-à-vis du gouverneur de l'Ouganda sous peine de s'aliéner complètement une grande partie de ses sujets de plus en plus antibritanniques. Quand il refusa de communiquer à son lukiko (parlement) les recommandations officielles des Britanniques, Mutesa fut arrêté et déporté. Les chefs bugandais réussirent néanmoins à organiser son retour en 1955, officiellement comme monarque constitutionnel, bien qu'en fait Mutesa exerçât une grande influence dans le gouvernement bugandais.

Quand l'Ouganda devint indépendant, le Premier ministre, Oboté, espéra tout d'abord calmer les Ganda en encourageant, en 1963, l'élection de Mutesa au poste de président (qui ne comportait pas de pouvoir exécutif). Mais un conflit sur le rôle et l'intégrité future du royaume bugandais ne tarda pas à s'élever à l'intérieur de l'Ouganda et, lorsque Mutesa essaya de susciter la discorde au sein même du parti U.P.C. (Congrès du peuple ougandais), en faisant s'opposer les « nordistes », traditionnellement sans État, et les « sudistes », membres du royaume, Oboté suspendit la Constitution. Ce conflit gagna rapidement en violence et Mutesa fut contraint, en 1966, de s'exiler en Grande-Bretagne où il mourut.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MUTESA II EDWARD FREDERICK (1924-1969) roi puis président de l'Ouganda  » est également traité dans :

OBOTE APOLLO MILTON (1924-2005)

  • Écrit par 
  • Gérard PRUNIER
  •  • 771 mots
  •  • 1 média

Apollo Milton Obote est né le 28 décembre 1924 dans le petit village d'Akokoro, dans le district d'Apac (province de Lango), dans le nord de l'Ouganda. Fils d'un petit chef local, il effectue ses études dans le système colonial jusqu'au niveau universitaire, mais sans terminer son cursus, car il est renvoyé de Makerere College pour activités politiques en 1953. Après un court séjour au Kenya où il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollo-milton-obote/#i_34704

OUGANDA

  • Écrit par 
  • Bernard CALAS, 
  • Odette GUITARD, 
  • Henri MÉDARD
  •  • 9 738 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le protectorat britannique »  : […] En 1877, les missionnaires de la Church Missionnary Society arrivaient à Rubaga, suivis en 1879 des Pères blancs français. Mutesa I er , conscient de l'âpreté des rivalités politiques au travers des rivalités religieuses (guerres bafransa-baingeresa, c'est-à-dire opposant Français et Anglais, c'est-à-dire catholiques et prostestants), se plut à opposer les catholiques aux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouganda/#i_34704

Pour citer l’article

« MUTESA II EDWARD FREDERICK (1924-1969) roi puis président de l'Ouganda », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edward-frederick-mutesa-ii/