ÉDOUARD VII (1841-1910) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901-1910)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Édouard VII et Alexandra

Édouard VII et Alexandra
Crédits : Hulton Getty

photographie

Visite du prince de Galles à Colombo, 1875

Visite du prince de Galles à Colombo, 1875
Crédits : Hulton Getty

photographie


Fils aîné de la reine Victoria et du prince consort Albert de Saxe-Cobourg, Édouard VII accéda au trône d'Angleterre à l'âge de soixante ans, après avoir goûté comme prince de Galles aux plaisirs de la vie parisienne réprouvés par la morale victorienne. Il exerça son métier de souverain avec un sens aigu de ses devoirs et des limites de son autorité. Très attaché à la France, où il fait encore des séjours après 1901 (c'est à Biarritz qu'il reçoit Asquith en 1908 pour en faire le nouveau Premier ministre du Royaume-Uni), il a sans doute favorisé le rapprochement franco-anglais et la conclusion de l'Entente cordiale de 1904. Sensible à l'évolution d'une partie de l'Empire, il a adopté dès son avènement une titulature nouvelle et a porté, en plus des titres traditionnels, celui de « (roi) des dominions britanniques d'au-delà des mers ». Ouvert aux idées sociales, sensible à la nécessité d'un socialisme d'État, il a favorisé Asquith et a tenté d'éviter la rupture de 1909 avec les lords. Celle-ci intervenue, il n'a accepté l'éventualité de créer une « fournée de pairs » pour imposer une réforme parlementaire que si la preuve du soutien de l'opinion publique pouvait lui être donnée : d'où les nouvelles élections de 1910, au nombre de deux selon le vœu du souverain, la seconde tenue cependant après le décès du roi. La brièveté de son règne vaudra à Édouard VII le surnom de « roi pacificateur », car il aura eu la chance de présider à la fin de la guerre des Boers et de ne pas connaître les grandes tensions de 1911-1914. L'époque édouardienne est le synonyme anglais de la Belle Époque.

Édouard VII et Alexandra

Édouard VII et Alexandra

photographie

Les souverains britanniques Édouard VII (1841-1910) et son épouse Alexandra (1844-1925), sur le yacht royal, en 1909. Probablement l'une des toutes dernières photos du couple. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Visite du prince de Galles à Colombo, 1875

Visite du prince de Galles à Colombo, 1875

photographie

À Colombo (Ceylan, aujourd'hui Sri Lanka), un arc de triomphe en forme d'éléphants souhaite la bienvenue au prince de Galles, le futur roi d'Angleterre Édouard VIl, en 1875. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  ÉDOUARD VII (1841-1910) roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901-1910)  » est également traité dans :

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre «  L'Angleterre édouardienne »  : […] Prolongée jusqu'en 1914 par les premières années du règne de George V , l'Angleterre édouardienne tire son nom du bref règne d' Édouard VII (1901-1910) . Elle correspond à la Belle Époque en France, impression de l'après-guerre, mais qui tient aussi à la relève, sur le trône, d'une reine vieille et moralisante par un souverain renommé pour son goût des plaisirs et des loisirs. Ses sujets ont de f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14508

Pour citer l’article

Roland MARX, « ÉDOUARD VII (1841-1910) - roi du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (1901-1910) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-vii/