ÉCRITS MÉMORABLES (L. Massignon)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Louis Massignon (1883-1962), savant et écrivain, chrétien et islamologue, enseignant et homme politique, est une figure célèbre et atypique de l'orientalisme français du xxe siècle.

Son œuvre abondante, trop souvent réduite à sa thèse magistrale consacrée à La Passion d'al-̣Hallāj (1922, rééd. 1975), martyr mystique de l'islam, se veut un témoignage en faveur d'une fraternité universelle, à tout le moins une voie ouvrant à une réconciliation entre les trois religions du Livre. Son génie pionnier sut en effet concilier l'esprit scientifique ainsi qu'une prodigieuse connaissance de la civilisation musulmane avec une « dévorante soif mystique de justice et d'absolu », selon son ami Jacques Maritain. Dirigée par Christian Jambet, professeur de philosophie et orientaliste, assisté de François Angelier, François L'Yvonnet et Souād Ayada, l'édition critique de ses Écrits mémorables (coll. Bouquins, Robert Laffont, Paris, 2009) renouvelle la lecture d'une œuvre polymorphe et d'une actualité surprenante.

Les Écrits mémorables ne reprennent ni la structure ni le contenu des Opera minora (1963) désormais épuisés, mais rassemblent plus de deux cents textes majeurs introuvables et parfois inédits, au centre même de la quête de Massignon. Précédées de repères biographiques et suivies par une bibliographie ainsi qu'une table de concordance avec Opera minora et Parole donnée (1962), douze parties articulent les deux tomes de l'ouvrage selon un ordre thématique et manifestent l'abondante diversité autant que l'unité profonde de l'œuvre.

Le tome Ier s'ouvre sur « la Visitation de l'Étranger » : Massignon nomma ainsi l'instant de sa brutale conversion dans la nuit du 3 mai 1908. Cette première partie développe des thèmes qui lui sont chers : sa conception d'un Dieu transcendant tout ordre établi, qui apparaît sous les traits de l'Étranger, et, partant, sa conviction que l'hospitalité est sacrée ; la valeur du pèlerinage et du langage comme sortie de soi vers l'autre, fondatrice d'un lieu pour une utopie fraternelle. Les deuxième et troisième parties présentent les « témoins et intercesseurs » : ses amis Charles de Foucauld et Huysmans, hérauts de l'Amour victimaire ; Marie et Fạ̄tima, otages sacrés de la Parole divine ; sainte Christine l'Admirable, incarnant l'oblation réparatrice ; le mystère des Sept Dormants d'Éphèse, dont l'eschatologie nourrit une meilleure compréhension entre chrétienté et islam. Toute la troisième partie est consacrée au « témoin essentiel » al-̣Hallāj, grand maître intérieur de Massignon et héros de l'Amour inconditionnel. La quatrième partie laisse la parole à l'homme politique : en tant qu'expert arabisant, Louis Massignon fut chargé de missions diplomatiques internationales multiples en matière de questions orientales et de décolonisation. Ces textes permettent une meilleure approche du militant anticolonialiste, farouche défenseur des droits des musulmans et du devoir d'hospitalité, analysant et cherchant à prévenir la fracture entre Orient arabe et Occident. Ce tome s'achève sur une cinquième partie consacrée à l'enseignant, où figurent les plans et les résumés des « leçons » que donna le titulaire de la chaire de sociologie et sociographie musulmane au Collège de France (1919-1924 et 1926-1954). Traitant des points de contact entre Israël, chrétienté et islam, ces pages constituent une manière de testament spirituel.

Le tome II s'ouvre avec une sixième partie qui s'intéresse aux comparaisons et aux rapprochements possibles entre les pensées musulmane et chrétienne, tandis que les septième et huitième parties mettent en valeur la dimension littéraire du savant convaincu du « privilège des langues sémitiques » élues de la Parole divine et passionné par la langue arabe dont il étudie la phonologie, la syntaxe, la prosodie, le lexique, la littérature mystique et la poésie. Les neuvième, dixième et onzième parties recueillent des études tout aussi fascinantes sur les « topographies spirituelles » de l'art musulman (la miniature persane, les jardins, les mosquées, l'arabesque, etc.), ainsi que sur l'eschatologie, le shī'isme et les formes symboliques en terre d'Islam. Cette somme s'achève sur une douzième partie où le chrétien islamologue s'ouvre aux civilisations d'Extrême-Orient (Japon et Inde) et à d'autres « témoins essentiels », l'abbé Monchanin et surtout la figure tutélaire de Gandhi.

Ces douze chapitres conçus par l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur agrégé, docteur en littérature française, écrivain

Classification

Pour citer l’article

Yves LECLAIR, « ÉCRITS MÉMORABLES (L. Massignon) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-memorables/