EAST ANGLIA

Une des dix régions de planification de Grande-Bretagne, l'East Anglia, est située en bordure de la mer du Nord, entre le golfe du Wash et la région londonienne. Elle comptait 2,2 millions d'habitants en 2001, répartis sur 12 500 kilomètres carrés.

Grâce à son climat relativement sec (moins de 700 mm de précipitations par an), c'est la première région de cultures arables du royaume, en dépit de la qualité souvent médiocre des sols, dérivés de la moraine de fond quaternaire, sableuse ou crayeuse. Le système de culture repose sur l'alternance du blé, de l'orge, de la betterave à sucre, des pommes de terre et des fourrages artificiels. Les cultures maraîchères, fruitières et florales ont beaucoup progressé le long de la côte. L'élevage à partir de céréales concassées et de tourteaux vise à la production de viande (porcs, volailles) et d'œufs.

Les exploitations agricoles sont souvent étendues, voire très vastes (de 100 à 1 000 ha) ; beaucoup travaillent sous contrat pour des entreprises industrielles ou des grossistes londoniens.

L'East Anglia offre la plus grosse concentration nationale d'industries alimentaires et d'industries liées à l'agriculture : sucreries, meuneries, fabriques d'aliments composés pour le bétail, conserveries de légumes et surgelés, fabriques de jus de fruits, fabriques d'engrais, usines de machines et matériel agricoles. Les autres industries sont peu représentées (constructions automobiles et chaussures à Norwich). Autour de Cambridge, de son université et des centres de recherche se sont développées des industries de haute technologie (électronique).

Les ports de commerce jouent un rôle important dans l’économie de la région. Avec 35 p. 100 du trafic anglais, Felixstowe est devenu au début du xxie siècle le plus grand port de containers du Royaume-Uni et le cinquième en Europe. Les ports de Great Yarmouth et de Lowestoft se consacrent avant tout à l’exploitation du gaz en mer du Nord. Mais, signe des temps, Lowestoft permet également l’acheminement des turbines éoliennes installées en mer, à seulement quelques miles nautiques de la côte d’East Anglia. La région dispose également de trois aéroports dont l’un, Norwich, assure des liaisons avec le continent.

L'East Anglia comprend de nombreuses villes moyennes, mais peu de grandes villes : Ipswich (138 700 hab. en 2001), Norwich (125 000 hab. en 2004), Peterborough (160 000 hab. en 2005) et Cambridge (118 000 hab. en 2006).

—  Claude MOINDROT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  EAST ANGLIA  » est également traité dans :

CAMBRIDGE, Royaume-Uni

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 178 mots
  •  • 2 médias

Ville du sud-est de l'Angleterre située à 80 kilomètres au nord de Londres, Cambridge est connue surtout pour son université, la plus ancienne d'Angleterre après celle d'Oxford. La magnifique architecture, les pelouses et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cambridge-royaume-uni/#i_50703

FENLAND ou FENS

  • Écrit par 
  • Claude MOINDROT
  •  • 422 mots

Région basse de l'est de l'Angleterre (autour de la baie du Wash), creusée dans des roches argileuses entre la cuesta jurassique de Lincoln Edge à l'ouest et la cuesta crétacée de Norfolk Edge à l'est. À l'état naturel, les fens intérieurs étaient une immense roselière dont la végétation se décomposait en tourbe ; celle-ci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fenland-fens/#i_50703

Pour citer l’article

Claude MOINDROT, « EAST ANGLIA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/east-anglia/