DU GUANGTING [TOU KOUANG-T'ING] (850-933)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maître taoïste de l'époque des Cinq Dynasties. La vie de Du Guangding est encore mal connue. Il reçoit sa formation dans l'école taoïste du Tiantai (différente de l'école bouddhique du même nom) et suit l'empereur Xizong des Tang (874-889) quand ce dernier se réfugia au Sichuan (881). Un protégé de l'entourage de l'empereur, un certain Wang Jian (847-918), obtient le gouvernement du Sichuan à la suite des troubles qui marquent le règne de Xizong et la déchéance de la dynastie. Il retient Du à sa cour comme conseiller. Quand Wang Jian déclare son indépendance à l'égard des Tang et instaure la dynastie des Qian Shu (908-925) au Sichuan, il donne à Du le titre de Maître Céleste. Vers la fin de sa vie, celui-ci se retire dans un monastère taoïste. Dans l'œuvre du Maître, peu d'événements de cette époque troublée transparaissent. Du a beaucoup écrit, à tel point que l'expression « écrit par Du [Guangting] » est restée pour désigner une œuvre prolixe. Cette réputation n'est cependant guère méritée. Du était avant tout liturgiste et il fit beaucoup pour l'étude et la remise en ordre du grand canon rituel taoïste. Ses éditions des textes sacrés ont continué à faire autorité pendant des siècles. La contribution de Du comme hagiographe et historien est aussi très importante.

—  Kristofer SCHIPPER

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études (Ve section, sciences religieuses)

Classification

Pour citer l’article

Kristofer SCHIPPER, « DU GUANGTING [TOU KOUANG-T'ING] (850-933) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/du-guangting-tou-kouang-t-ing/