LOWE DOUG (1902-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur de demi-fond britannique, Doug Lowe remporta le titre olympique sur 800 mètres lors des Jeux de Paris en 1924, puis d'Amsterdam en 1928.

Né le 7 août 1902 à Manchester, en Angleterre, Douglas Gordon Arthur Lowe est champion de course à pied au collège-lycée Highgate School, puis à l'université de Cambridge, où il étudie le droit.

Doug Lowe participe aux jeux Olympiques de Paris, en 1924, où il dispute le 800 et le 1 500 mètres. Dans le 800 mètres, il est loin d'être le favori : les pronostics sont favorables à son compatriote Henry Stallard ; pourtant, Lowe déborde dans la dernière ligne droite Stallard (finalement quatrième) et le Suisse Paul Martin, qui pensait tenir la victoire, et s'impose (1 min 52,4 s). Dans le 1 500 mètres remporté par le Finlandais Paavo Nurmi, il se classe quatrième. En 1926, Doug Lowe se trouve au sommet de sa forme et semble en mesure de battre le record du monde du 800 mètres, détenu par l'Américain Ted Meredith (1 min 51,9 s). Le 2 juillet 1926, à Stamford Bridge, le 880 yards organisé à l'occasion des Championnats d'Angleterre est censé permettre à Lowe de réaliser une grande performance ; mais, dans la dernière ligne droite, l'Allemand Otto Peltzer le déborde et c'est lui qui s'empare du record (1 min 51,6 s). En 1928, aux Jeux d'Amsterdam, Doug Lowe doit se mesurer à des adversaires redoutables, dont le Français Séra Martin, qui a battu le record du monde quelques jours plus tôt, et Otto Peltzer. Mais Otto Peltzer se voit éliminé en demi-finale et Séra Martin (sixième) déçoit ses supporters alors que Doug Lowe, à l'issue d'une course pleine d'autorité, remporte une seconde médaille d'or (1 min 51,8 s).

Doug Lowe proposait une approche originale de la course à pied et de la compétition. Plutôt que de tenter de battre des records, il élaborait une stratégie fondée sur la tactique : il ne s'attachait pas à la performance chronométrique et remporta presque tous ses succès en débordant ses rivaux dans les derniers mètres, grâce à son exceptionnel finish.

Avec Arthur Porritt, il signe Athletics (1929), un ouvrage dans lequel ils abordent des points d'entraînement et décrivent la manière dont la course à pied est considérée à l'époque.

Doug Lowe s'inscrit au barreau en 1928, devient conseiller de la reine en 1964 et est nommé juge à la Crown Court en 1972. Il quitte ce dernier poste en 1977 ; il meurt quatre ans plus tard, le 30 mars 1981.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LOWE DOUG - (1902-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/doug-lowe/