THOMAS DONNALL (1920-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin américain, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1990 (conjointement à Joseph Murray), pour ses travaux sur la transplantation de moelle osseuse dans le traitement des patients atteints de leucémie ou d'autres cancers ou maladies du sang.

Edward Donnall Thomas est né le 15 mars 1920 à Mart (Texas). Il étudie à l'université du Texas, puis à la faculté de médecine de Harvard, où il obtient son diplôme de médecine en 1947. Il travaille dans différents hôpitaux et dans un centre de recherche avant de devenir professeur de médecine à la faculté de médecine et de chirurgie. Il enseigne à l'université Columbia de 1955 à 1963, puis, à partir de 1963, à la faculté de médecine de l'université de Washington, à Seattle, où il collabore également au centre de recherche sur le cancer Fred-Hutchinson.

En 1956, Donnall Thomas réussit la première greffe de moelle chez l'homme, entre un patient leucémique et son vrai jumeau. L'organisme du receveur a accepté la moelle du donneur et l'a utilisée pour fabriquer de nouvelles cellules sanguines et immunitaires saines. Donnall Thomas a adopté des méthodes pour apparier étroitement les tissus du donneur et du receveur de manière à minimiser les risques de rejet. Il a aussi développé des médicaments pour inhiber le système immunitaire. En 1969, ces améliorations lui ont permis de réaliser la première transplantation de moelle chez un patient leucémique, à partir d'un parent qui n'était pas un vrai jumeau. Avant ses travaux, la leucémie était toujours mortelle. En 1990, en partie grâce à ses recherches, plus de la moitié des malades atteints de leucémie peuvent espérer survivre.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« THOMAS DONNALL - (1920-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/donnall-thomas/