ROLIN DOMINIQUE (1913-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancière française d'origine belge, Dominique Rolin est née le 22 mai 1913 à Bruxelles. Elle est issue d'une famille appartenant à la bourgeosie bruxelloise. Après des études de bibliothécaire, elle épouse, en 1937, Hubert Mottart ; leur fille Christine naît en 1938. De 1942 à 1946, Dominique Rolin publie trois romans qui ont la famille pour thème central : Les Marais (1942), Anne la bien-aimée (1944) et Les Deux Sœurs (1946). Quittant la Belgique et son mari, elle s'installe en France en 1946. De 1948 à 1958, elle développe une approche mesurée, intellectualisée, du même thème de la famille. Moi qui ne suis qu'amour (1948) est considéré comme provocateur à l'époque de sa parution et Le Souffle (1952) remporte le prix Femina. Elle épouse le dessinateur et sculpteur Bernard Milleret (qu'elle avait rencontré en 1946) en 1955, devenant ainsi française ; Bernard Milleret meurt en mars 1957.

À partir de 1960, Dominique Rolin abandonne le roman conventionnel pour se lancer dans une quête psychanalytique, semi-autobiographique dans un style puissant et concis. Ses romans sur le moi et la famille font écho à l'histoire de la Belgique postcoloniale et de l'après-guerre. Le Lit (1960), récit par une femme de la mort de son mari, montre l'influence du nouveau roman ; il a été adapté pour le cinéma en 1982 par la réalisatrice belge Marion Hänsel. Les monologues de La Maison, la forêt (1965) présentent une vision sombre, proche de Samuel Beckett, des parents âgés, et Maintenant (1967) se concentre sur l'image de la mère. Tant dans Le Corps (1969) que dans Les Éclairs (1971), Dominique Rolin explore la trajectoire du moi, du corps et de l'écriture dans le temps et l'espace. Inspiré par Franz Kafka, son livre Lettre au vieil homme (1973) se concentre sur la figure du père, un processus repris dans Dulle Griet (1977), dans lequel la mort du père déclenche un flot de souvenirs. Deux (1975) aborde un conflit entre une femme et un écrivain représentés par les deux facettes d'une seule narratrice. L'Enragé (1978) est une biographie roma [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  ROLIN DOMINIQUE (1913-2012)  » est également traité dans :

BELGIQUE - Lettres françaises

  • Écrit par 
  • Marc QUAGHEBEUR, 
  • Robert VIVIER
  •  • 17 542 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la belgitude à la belgité ? »  : […] Cette perception du monde et de soi a bien sûr trouvé chez Pierre Mertens des transcriptions romanesques plus qu'intéressantes. Ainsi peut-on tout d'abord interroger Une paix royale (1995). Ce livre voit le jour après le bref et pur roman d'amour crypté que sont Les Lettres clandestines (1990), une fiction qui va de pair, dans le temps, avec la parution de l'essai L'Agent double (1989), qui ouv […] Lire la suite

Pour citer l’article

« ROLIN DOMINIQUE - (1913-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/dominique-rolin/