DISPARITION DE LA POLOGNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1795, conséquence tout autant de la voracité de ses voisins que d'un siècle d'affaiblissement politique et économique, la Pologne disparaissait. Dès 1772, la Russie de Catherine II l'avait envahie et avait procédé à un premier partage du pays avec ses alliés autrichien et prussien. La Pologne était alors passée de 733 000 à 522 000 km2, perdant 4 500 000 habitants sur un total initial de 11 400 000. Cette humiliation avait pourtant eu une conséquence positive : la formation d'un mouvement intellectuel d'importance qui, inspiré des événements français, avait proposé en 1792 une Constitution révolutionnaire imitée de la Constitution française de 1791. Mais cette innovation eut surtout pour effet de provoquer une nouvelle intervention de la Russie et de la Prusse, qui procédèrent en 1793 à un deuxième partage de la Pologne, cette fois réduite à un peu plus de 200 000 km2 et à environ 3 millions d'habitants. L'échec d'une insurrection désespérée, sous le commandement de Tadeusz Kościuszko, conduisit au dépeçage final, en 1795. Après la re-création temporaire par Napoléon Ier du grand-duché de Varsovie (1807-1813), il n'y eut plus d'État polonais jusqu'en 1918.

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification

Les derniers événements

1er juillet - 17 août 2007 • États-Unis - Russie • Montée des tensions.

de missiles intercepteurs en Pologne; irrité par le déploiement de troupes dans de nouvelles bases américaines en Roumanie et en Bulgarie, Moscou perçoit ce projet comme une menace à son égard. Vladimir Poutine surprend son hôte avec un contre-projet qui va très au-delà d'une première proposition faite [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « DISPARITION DE LA POLOGNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/disparition-de-la-pologne/