DING WENJIANG [TING WEN-KIANG] (1887-1936)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Connu en Occident sous le nom de V. K. Ting, Ding Wenjiang est issu d'une famille noble de Taixing, au Jiangsu, où il reçoit l'éducation traditionnelle des Classiques avant que son maître ne l'envoie au Japon, à l'âge de quinze ans, et qu'il ne prenne en 1904 le chemin de l'Europe. Au cours d'un séjour de sept années en Angleterre, il obtient de l'université de Glasgow ses diplômes de zoologie et de géologie (1911) et regagne son village natal peu de mois avant la fin du règne mandchou. D'abord professeur à Shanghai, il devient en 1913 chef de la section de géologie du département des mines au ministère de l'Industrie et du Commerce de Pékin et prend part, à ce titre, à la première fouille géologique intensive du sud-ouest de la Chine, partie en 1914 du Yunnan vers Hong Kong et l'Annam. Premier ministre de l'Agriculture et du Commerce (1916-1921), il commence en 1919 à rédiger les rapports scientifiques de ses recherches dans le Bulletin de géologie (Dizhi huibao) et dans le Rapport spécial de géologie (Dizhi zhuanbao). Nommé en 1926 directeur du port de Shanghai, il démissionne en 1928 et rassemble au cours d'une expédition en 1929 les documents qui donneront lieu à ses compilations sur les textes Lolo en traduction chinoise (publication posthume en 1936). Professeur de géologie à Pékin de 1931 à 1934, il contribue à la publication de La Critique indépendante (Duli pinglun). En 1934, ayant mûri ses idées de « dictature moderne », il accepte le poste de l'Academia sinica de Nankin. Fondateur de la Société géologique chinoise, il prend part à la publication du Journal de la société des géologues chinois (Zhongguo dizhi xue huishi) et aide à la création de la Société paléontologique (Zhongguo gushengwu xuehui) après avoir fondé le Bulletin de paléontologie (Zhongguo gusheng wushi). Auteur d'un grand nombre d'articles de géologie parus aussi bien en Chine qu'à l'étranger, il est spécialement connu pour son Atlas de la Chine (Zhonghua minguo ditu) et ses récits de voyage.

—  Lucie RAULT

Écrit par :

  • : docteur en ethnologie, docteur en études orientales, documentaliste à l'École pratique des hautes études, chargée de cours au laboratoire d'ethnologie de l'université de Paris-X

Classification

Pour citer l’article

Lucie RAULT, « DING WENJIANG [TING WEN-KIANG] (1887-1936) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ding-wenjiang-ting-wen-kiang/