BLONDE DIDIER (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'écrivain Didier Blonde a vécu dans la même rue qu’Arsène Lupin, à Neuilly. Il fait état de cette découverte dans Carnet d’adresses, un essai publié en 2010, et on lira cela comme un signe : « Presque tout ce que j’écris trouve son origine dans les Arsène Lupin : les thèmes du masque, de l’identité, Paris, les adresses, le cinéma muet, le mystère, le secret, le rapport à l’histoire, les figures féminines. » Ainsi résume-t-il son œuvre dans un long entretien paru en 2017 dans La Femelle du requin.

Didier Blonde

Photographie : Didier Blonde

Photographie

De Baudelaire à l'Inconnue de la Seine en passant par Les Fantômes du muet, ce sont bien ceux qu'André Breton appelait les « Grands Transparents » que Didier Blonde semble guetter dans un Paris hors d'âge. 

Crédits : Gallimard/ Opale/ Leemage

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Norbert CZARNY, « BLONDE DIDIER (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/didier-blonde/