DESAIX LOUIS CHARLES ANTOINE DES AIX dit (1768-1800)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille noble d'Auvergne, Desaix est déjà sous-lieutenant à quinze ans en 1783. Son attitude envers la Révolution peut se définir par un loyalisme sans faille et par une adhésion modérée. En 1791, son refus de suivre son frère aîné qui émigre le brouille avec sa famille ; en août 1792, il proteste contre la suspension du roi, ce qui lui vaut un mois d'emprisonnement. Dès octobre 1793, il est général de division et commande l'avant-garde de l'armée du Rhin. Il restera dans cette armée jusqu'en 1797, la dirigeant souvent en second ou par intérim, obtenant l'estime de tous pour ses capacités militaires et ses vertus morales. En juillet 1797, il rencontre Bonaparte : c'est le coup de foudre ; Bonaparte s'attache cet homme de guerre de grande valeur qu'il sait fasciné par lui et qu'il sent trop modeste pour nourrir une arrière-pensée ambitieuse ; il l'emmène en Égypte et l'envoie conquérir la Haute-Égypte ; Desaix organise sa conquête et l'administre avec tant d'équité que les vaincus le surnomment le Sultan juste. Quand Bonaparte décide de rentrer en France, se méfiant de Kléber, il laisse Desaix sur place pour le surveiller ; l'hostilité croissant entre les deux hommes, Desaix obtient d'être renvoyé en France. Il rejoint Bonaparte à l'armée d'Italie le 11 juin et reçoit sur le champ le commandement de deux divisions ; le 14 juin, marchant au canon vers le champ de bataille, il transforme la défaite de Marengo en victoire, mais il est tué d'une balle au cœur dès le début du combat.

—  Jean MASSIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  DESAIX LOUIS CHARLES ANTOINE DES AIX dit (1768-1800)  » est également traité dans :

KLÉBER JEAN-BAPTISTE (1753-1800)

  • Écrit par 
  • Jean MASSIN
  •  • 499 mots

Né à Strasbourg, fils d'un maçon, Kléber se destine d'abord à l'architecture, suit à Paris les cours de Chalgrin, exerce sa profession à Besançon puis à Strasbourg. On le retrouve à l'École militaire de Munich. Il est ensuite sous-lieutenant dans l'armée autrichienne d'où il démissionne en 1785. Le revoici en Alsace comme inspecteur des bâtiments publics ; il y dirige notamment la construction de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-kleber/#i_22905

MARENGO BATAILLE DE (14 juin 1800)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Remportée de justesse contre la deuxième coalition par Napoléon pendant la seconde campagne d'Italie, la bataille de Marengo , à 5 kilomètres environ au sud-est d'Alessandria (Piémont), met aux prises 28 000 Français et 31 000 Autrichiens sous les ordres du général Michael Friedrich von Melas. Cette victoire aboutit à l'occupation française de la Lombardie jusqu'au fleuve Mincio et renforce l'auto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marengo/#i_22905

Pour citer l’article

Jean MASSIN, « DESAIX LOUIS CHARLES ANTOINE DES AIX dit (1768-1800) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/desaix/