DÉPERSONNALISATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Désignée par Dugas (1898) dans les termes où Amiel analysait ses propres expériences dans son journal intime (1883), la dépersonnalisation est décrite en psychiatrie comme un état où l'individu ne se reconnaît pas lui-même comme personne (Schilder, 1914). Observée le plus souvent au cours des phases évolutives de névroses et psychoses les plus diverses, la dépersonnalisation est moins un état qu'un processus ; elle est surtout l'expérience vécue d'un sujet éprouvant l'angoisse de perdre le sens de sa personnalité, de la consistance de son corps, de la familiarité, voire de la réalité de l'ambiance où il vit, et qui, se cherchant au miroir intime de sa conscience, n'en reçoit que l'image de sa propre perplexité, d'« être comme n'étant pas ».

Les thèmes de la dépersonnalisation

Les thèmes de la dépersonnalisation sont divers, nuancés à l'infini, ineffables, rapportés par le sujet dans un langage où dominent les expressions comparatives et analogiques.

Les plus caractéristiques, auxquels le syndrome doit son nom, relèvent de la sphère du moi psychique : sentiment éprouvé par le sujet que l'ensemble de ses affects, pensées, actes ont perdu les qualités par lesquelles, normalement, toute expérience vécue se réfère à l'image intime que chacun se fait de sa personne. Il ne se reconnaît pas dans ses actions, ses paroles, ses émotions, qui lui paraissent étranges et étrangères, colorées d'irréalité. Ce sont certaines formes discrètes d'indécision perplexe, d'impression de vide intérieur, qui atteignent dans les formes plus franches le sentiment d'anéantissement de toute vie psychique intime, voire de dédoublement allant jusqu'à l'héautoscopie (illusion fugace d'apercevoir son [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : psychiatre des Hôpitaux, ancien chef de service au centre hospitalier spécialisé Sainte-Anne, Paris

Classification


Autres références

«  DÉPERSONNALISATION  » est également traité dans :

GANSER SYNDROME DE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 125 mots

Syndrome psychique caractérisé par des réponses à côté : le sujet répond à la question qu'on lui pose comme si on lui en avait posé une toute différente. Le phénomène décrit, en 1897, par Sigbert Joseph Ganser (1835-1931) peut servir à décrire le discours discordant du schizophrène ; mais il vaut mieux réserver le syndrome portant ce nom à des états crépusculaires avec dépersonnalisation, tels qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndrome-de-ganser/#i_26385

IMAGINAIRE ET IMAGINATION

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 12 540 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sédimentation sociale de l'imaginaire »  : […] La tâche est relativement aisée, puisqu'on dispose désormais dans cette vue d'un fil directeur. Partons en effet du rêve. Il se caractérise par la suspension de la position de l'ego, sujet de l'énonciation, et par son éclatement en une multiplicité d'acteurs imaginaires qui sont les protagonistes du rêve. La même raison qui fait que sont convertis en inscriptions plastiques les signifiants dont e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imaginaire-et-imagination/#i_26385

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les déplacements des controverses autour des sectes »  : […] L'évolution constatée des sectes s'accompagne d'un déplacement des controverses à leur sujet. Il faut souligner aussi que les acteurs et les enjeux ne sont plus du tout les mêmes que dans la période des années 1950. Tout d'abord, la polémique ne se situe plus essentiellement dans le camp des Églises officielles. Leurs représentants adoptent un ton mesuré à propos du phénomène des sectes, préféran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_26385

Voir aussi

Pour citer l’article

Sven FOLLIN, « DÉPERSONNALISATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/depersonnalisation/