DENIER ROMAIN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le denier romain fut, après la drachme grecque, la monnaie qui domina le monde ancien, plus particulièrement dans les régions méditerranéennes. La ville aux sept collines put alors, à la suite de cette réforme monétaire, imposer son numéraire à tous les peuples soumis.

Denier romain avec scène de vote

Denier romain avec scène de vote

photographie

Sur le revers de ce denier romain de la fin du IIe siècle avant J.-C., marqué du nom du questeur Publius Licinius Nerva, une scène de vote est représentée. 

Crédits : Bibliothèque nationale de France

Afficher

Cette pièce d'argent a vraisemblablement été frappée pour la première fois peu avant — 211. À cette date, Rome doit reprendre en main une situation monétaire rendue catastrophique par les dépenses colossales qu'ont entraînées la deuxième guerre punique et les défaites devant le grand général carthaginois Hannibal. À ses débuts, le denier de 4,5 grammes d'argent représentait, au droit, la tête de Rome casquée et, au revers, les Dioscures à cheval, ces deux divinités qui, selon l'histoire légendaire, auraient apporté une aide décisive aux Romains lors de la bataille du lac Régille en — 499. L'altération progressive du titre du denier et la baisse de son poids permirent ensuite à Rome de faire face à des dépenses militaires de plus en plus lourdes et à une dette croissante.

La France de jadis avec ses deniers, la Serbie et la Tunisie aujourd'hui avec leurs dinars ont conservé le souvenir de cette monnaie employée dans tout le monde romain.

—  François REBUFFAT

Écrit par :

  • : professeur d'histoire et d'archéologie grecques à l'université de Nice

Classification

Pour citer l’article

François REBUFFAT, « DENIER ROMAIN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/denier-romain/