DAILY MAIL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quotidien britannique publié à Londres, le Daily Mail est fondé par Alfred Harmsworth en 1896. Un des premiers journaux londoniens à fixer son prix de vente à un demi-penny, argument décisif pour une partie du public à une époque où la majorité des journaux affichaient des prix de beaucoup supérieurs, le Daily Mail se donne comme le « journal d'un penny pour un demi-penny » et le « quotidien de l'homme pressé ».

Le dynamisme et l'efficacité du nouveau quotidien font rapidement recette. À l'occasion de la guerre des Boers (qui éclate en 1899), le Daily Mail augmente fortement son tirage, qui en 1916 dépasse le million d'exemplaires. Réinvestissant systématiquement ses bénéfices pour attirer de nouveaux abonnés, Harmsworth (devenu lord Northcliffe) fait du Mail le journal le plus rentable de toute la Grande-Bretagne.

La rédaction se donne comme but de présenter un quotidien équilibré mais populaire. Politiquement situé au centre droit, le quotidien peut néanmoins se prévaloir d'un public réparti à travers toutes les classes sociales. Le Daily Mail se propose de présenter « le genre d'informations qui font parler les lecteurs quand cela arrive à leur entourage, et qu'ils aiment lire quand cela arrive aux autres, surtout aux célébrités ».

La mort de lord Northcliffe en 1922 et l'arrivée de son neveu, lord Rothermere, à la direction du journal marquent, en quelque sorte, le début de la fin de l'âge d'or.

Le dynamisme est désormais du côté du Daily Express, grand rival du Daily Mail, qui accapare progressivement le public de ce dernier. En 1926, un violent différend oppose le nouveau patron au rédacteur en chef, Thomas « Tom » Marlowe, qui dirige la rédaction depuis 1896 et qui est en grande partie responsable de la réussite du Mail. Celui-ci quitte le journal à un moment peu propice. En 1933, le tirage de l'Express dépasse pour la première fois celui du Mail (1 830 000 contre 1 772 000 exemplaires). Faisant double emploi avec un journal qui a l'avantage d'être plus percutant dans sa présentation, le quotidien de lord Rothermere connaît pour la première fois des difficultés financières.

Dans les années 1960, la situation se dégrade sérieusement alors que le fils de Rothermere, Vere Harmsworth, est à la tête du journal. Une opération de sauvetage est entamée, en 1970, par la fusion avec le quotidien tabloïd The Daily Sketch. Le nouveau Daily Mail emprunte le format du Sketch, avec photos, reportages à sensation, gros titres. Le tirage retrouve alors son niveau de 1933, l'écart avec son principal concurrent, le Daily Express, ayant tendance, au cours des décennies suivantes, à s'amenuiser à son profit. Le Daily Mail et son supplément du dimanche, The Mail on Sunday (1982), sont édités par DMG Media, anciennement Associated Newspapers Group. Populaire et conservateur, le Mail a le même public que son vieux rival, le Daily Express : la classe moyenne. Mais il le distance largement en diffusion.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DAILY MAIL  » est également traité dans :

DAILY EXPRESS

  • Écrit par 
  • Rupert SWYER
  •  • 693 mots
  •  • 2 médias

Quotidien britannique publié à Londres, le Daily Express est fondé en 1900 par C. Arthur Pearson. Son titre est alors The Daily Express and Morning Herald . La dernière partie du titre est bientôt abandonnée. Pearson s'oriente dans un premier temps vers une régionalisation de son système de presse. Les titres Midland Express , North Express et une édition spéciale pour le comté de Lancashire s […] Lire la suite

Les derniers événements

11-19 octobre 2006 Irak. Progression du sentiment d'échec chez les Alliés

Le 13, dans un entretien au Daily Mail, le général Richard Dannatt, chef d'état-major de l'armée britannique, affirme que la présence militaire étrangère en Irak exacerbe « les difficultés que nous rencontrons dans le monde », telles que le terrorisme. Il déclare que les militaires de la coalition ne sont pas populaires en Irak, révèle que la période qui a suivi leur arrivée dans le pays était insuffisamment planifiée et estime que l'ambition de mettre en place en Irak « une démocratie libérale, pro-occidentale et bénéfique pour la région » devra être « révisée à la baisse ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rupert SWYER, « DAILY MAIL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/daily-mail/