CYSTITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

État d'irritation de la muqueuse vésicale, la cystite peut être aiguë ou chronique et se traduit cliniquement par une pollakiurie, par des brûlures mictionnelles et, à l'analyse biologique des urines, par une pyurie (présence de pus). Ce tableau rend nécessaire un examen cytobactériologique des urines (recherche d'un germe pathogène) et une urographie intraveineuse. On peut ainsi découvrir une tuberculose de l'appareil urinaire ou des anomalies vésicales : calcul, malformation, tumeur, stase due à un obstacle en aval, corps étranger, atteinte vésicale après radiothérapie. Chez la femme, on recherchera une vaginite, chez l'homme, une atteinte prostatique. Parfois, on ne trouve pas de cause évidente. Dans tous les cas, il faut soigner la cystite par des antiseptiques urinaires et instituer le traitement des causes de cette cystite. Ce traitement est indispensable afin d'éviter la conséquence majeure de l'infection urinaire qu'est la néphropathie interstitielle ascendante.

—  Marie-Christine STÉRIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie-Christine STÉRIN, « CYSTITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cystite/