McMULLEN CURTIS (1958- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien américain, lauréat de la médaille Fields en 1998 pour ses travaux dans l'étude des systèmes dynamiques et en géométrie. Né le 21 mai 1958 à Berkeley (Californie), Curtis McMullen fait ses études supérieures au Williams College de Williamstown, mais aussi à Cambridge (Grande-Bretagne) et à Paris. C'est à l'université Harvard qu'il soutient sa thèse en 1985, sous la direction de Dennis Sullivan. Il poursuit ses recherches au Massachusetts Institute of Technology puis à l'Institute for Advanced Study de Princeton (New Jersey). Nommé professeur à l'université de Californie à Berkeley en 1990, il rejoint Harvard en 1998.

Dans sa thèse, McMullen utilise les techniques usuelles dans l'étude des systèmes dynamiques pour montrer l'existence d'algorithmes convergents dans la recherche des zéros d'un polynôme de degré supérieur ou égal à 3. Il construit de plus une généralisation de l'algorithme de Newton pour les polynômes de degré 3 et montre que cette méthode ne convient pas au cas des polynômes de degré supérieur. Un autre résultat remarquable de McMullen concerne l'ensemble de Mandelbrot qui décrit nombre de systèmes dynamiques reliés à des phénomènes naturels complexes. McMullen a montré qu'on peut extraire de cet ensemble une partie correspondant à un système dynamique hyperbolique, pour laquelle une théorie très développée existe. McMullen a aussi participé de façon notable aux progrès du programme de géométrisation des 3-variétés.

McMullen est membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis depuis 2007.

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « McMULLEN CURTIS (1958- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/curtis-mcmullen/