ROCHECHOUART CRATÈRE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le seul cratère d'impact météoritique, ou astroblème, bien attesté en France est celui qui se trouve aux alentours de la ville de Rochechouart (Haute-Vienne), à une quarantaine de kilomètres à l'ouest de Limoges. D'un diamètre actuel de 20 à 25 kilomètres, il se trouve à cheval sur les départements de la Haute-Vienne et de la Charente. Complètement aplani par l'érosion, il n'est plus visible dans la topographie. La présence près de Rochechouart de roches très particulières, utilisées pour la construction des bâtiments de cette région, est connue depuis le xixe siècle, mais leur origine est longtemps restée mystérieuse. L'origine météoritique a été proposée en 1967 par François Kraut (1907-1983), géologue et minéralogiste français d'origine hongroise. Elle se fonde sur l'observation de roches broyées (brèches d'impact) et fondues, qui se forment lors de l'impact de grosses météorites, ainsi que de structures coniques striées. Ces dernières, encore appelées cônes de percussion (shatter cones), sont visibles dans le soubassement formé de roches anciennes et résultent des énormes pressions engendrées par la collision. Suivant l'interprétation actuelle, le cratère, dont le diamètre d'origine aurait été proche de 40 à 50 kilomètres, a été formé par l'impact d'une météorite mesurant environ 2 kilomètres de diamètre et pesant quelque 6 milliards de tonnes. La collision aurait libéré une énergie équivalente à plus de 200 000 mégatonnes de TNT, ce qui a probablement anéanti toute vie dans un rayon de 200 kilomètres.

Roche avec cônes de percussion

Roche avec cônes de percussion

Photographie

Roche de la zone d'impact de Rochechouart présentant des cônes de percussion, encore appelés cônes de pression ou cônes de fracturation. Ces structures coniques striées, dont la taille varie de 1 à 20 centimètres dans cette région, sont caractéristiques des roches à grains fins ayant... 

Crédits : Association Pierre de Lune

Afficher

Comme souvent dans le cas des cratères météoritiques, la question de l'âge de l'impact de Rochechouart (appelé aussi impact de Rochechouart-Chassenon) a fait l'objet d'estimations différentes, allant du Trias moyen (de — 245 Ma à — 235 Ma) au Jurassique supérieur (de —161 Ma à —145 Ma). En 1997, une datation de brèches d'impact par la méthode radiométrique fondée sur les isotopes de l'argon (40Ar/39Ar) avait donné un âge de 214 ± 8 millions d'années, ce qui indiquait que la coll [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Eric BUFFETAUT, « ROCHECHOUART CRATÈRE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cratere-de-rochechouart/