COURONNEMENT IMPÉRIAL D'OTTON Ier

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Empire carolingien, partagé entre plusieurs royaumes, n'a plus de titulaire depuis la mort de Bérenger de Frioul en 924. En Francie orientale, le Saxon Henri Ier, sur le trône depuis 919, fait de son royaume le plus dynamique des héritiers de l'Empire, s'assurant la Lotharingie en 925 et imposant sa suzeraineté sur les deux Bourgognes en 926 puis en 933. Son fils, Otton Ier (936-973), conquiert le royaume d'Italie en 951. Initiateur du Drang nach Osten, la poussée vers l'Est, il vainc en 955 les Slaves obodrites sur la Recknitz et les Hongrois à la bataille du Lechfeld, mettant un terme à leurs raids dévastateurs. Au soir de cette dernière bataille, ses troupes le proclament empereur. En 961, Otton Ier descend en Italie pour recevoir la couronne impériale des mains du pape Jean XII, le 2 février 962. Ainsi renaît le Saint Empire, nouvel avatar, aux yeux des contemporains, de l'Empire chrétien d'Occident. En 1512, il est pour la première fois qualifié de « Saint Empire romain de nation allemande ». Cette institution devait perdurer jusqu'en 1806, puis disparaître sous les coups des armées françaises de Napoléon Ier.

Couronne du Saint Empire

Couronne du Saint Empire

photographie

Couronne du Saint Empire romain germanique, réalisée à Reichenau, vers 962. Or, argent et pierres précieuses. Kunsthistorisches Museum, Vienne. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « COURONNEMENT IMPÉRIAL D'OTTON Ier », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/couronnement-imperial-d-otton-i/