CONTRE-POUVOIR

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le pouvoir peut être défini comme la capacité d'un agent à affecter les actions d'autrui. La relation de pouvoir s'engage d'emblée selon un principe d'asymétrie. Elle est dirigée de façon à assurer la production d'effets recherchés en provoquant un comportement ou un ensemble de comportements déterminés. Ce principe d'asymétrie permet d'éclairer la notion de contre-pouvoir. Le contre-pouvoir s'introduit comme une négation de l'asymétrie ouverte par la relation de pouvoir. Il peut être défini en tant que pouvoir négatif et opposable aux effets réels ou supposés du pouvoir. De fait, il assure un rappel du principe de symétrie, qui est censé caractériser la relation sociale ordinaire. Cette première approximation marque la bipolarité inhérente au rapport entre pouvoir et contre-pouvoir. Elle permet aussi d'expliquer que le jeu du pouvoir et du contre-pouvoir est généralement présenté comme un moyen efficace de parvenir à un équilibre social. Pouvoir et contre-pouvoir participent en effet du même processus complexe qui fait surgir, dans tout groupe social, des décisions opératoires et autorisées (Michel Crozier et Erhard Friedberg, L'Acteur et le système, 1977). On parlera alors de contre-pouvoirs s'agissant de groupes d'intérêt organisés, mais limités et relativement autonomes par rapport à un pouvoir établi.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur, enseignant à l'université de Paris-X-Nanterre, chercheur du C.E.P.E.C.S., université de Paris-V

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mars 2022 Ukraine – Russie. Poursuite de la pression militaire russe et des soutiens occidentaux à l'Ukraine.

Le 18 également, lors d’un entretien en visioconférence, Joe Biden met en garde le président chinois Xi Jinping contre « les implications et les conséquences » d’une décision de la Chine de « fournir une aide matérielle à la Russie », tandis que Pékin évoque « les crises sérieuses » que pourraient entraîner des sanctions appliquées « sans discernement » en matière de « commerce, finance, énergie, alimentation ». […] Lire la suite

17 mars 2022 Mali. Suspension de la diffusion de France 24 et de Radio France internationale.

Après avoir invité l’ambassadeur de France à quitter le pays en janvier et ordonné le retrait du territoire des forces Barkhane et Tabuka en février, la junte au pouvoir à Bamako annonce la suspension de la diffusion des chaînes françaises France 24 et Radio France internationale (RFI). Elle invoque « de fausses allégations faisant état d’exactions commises par les forces armées maliennes contre des civils », informations qui avaient été publiées par le Haut-Commissariat des Nations unies pour les droits de l’homme et l’ONG Human Rights Watch avant d’être reprises par les chaînes françaises. […] Lire la suite

5-13 février 2022 Tunisie. Dissolution du Conseil supérieur de la magistrature.

Il évoque notamment la lenteur du traitement de certaines affaires comme l’assassinat, en 2013, des militants de gauche Chokri Belaïd et Mohammed Brahmi qui menaient campagne contre le parti islamo-conservateur Ennahda, alors au pouvoir. La création du CSM, qui était chargé de nommer les magistrats, était considérée comme un acquis de la Constitution de janvier 2014 adoptée à la suite du renversement du président Zine el-Abidine Ben Ali. […] Lire la suite

4-28 janvier 2022 Kazakhstan. Répression des troubles et purge de l'appareil d'État.

Le 4, des milliers de personnes manifestent à Almaty, la capitale économique du pays, contre la libéralisation brutale, le 1er, du prix des carburants, notamment du gaz de pétrole liquéfié (GPL). La contestation avait débuté le 2 dans l’ouest du pays. Les protestations visent notamment l’ancien président Noursoultan Nazarbaïev, qui préside le Comité pour la sécurité nationale (KNB) et qui est accusé de continuer à contrôler le pouvoir et l’économie. […] Lire la suite

2 janvier 2022 Soudan. Démission du Premier ministre Abdallah Hamdok.

Les conditions de l’accord qu’il avait passé avec la junte n’ont pas été respectées et son retour n’a pas mis fin aux manifestations contre le pouvoir militaire. À la fin du mois, le bilan de la répression s’élèvera à soixante-dix-neuf manifestants morts depuis le putsch d’octobre 2021. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Frédéric GONTHIER, « CONTRE-POUVOIR », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/contre-pouvoir/