HUYGENS CONSTANTIN (1596-1687)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de Christiaan Huygens (1551-1624), secrétaire de Guillaume d'Orange le Taciturne puis secrétaire du Conseil d'État, Constantin Huygens, né à La Haye, s'inscrit comme étudiant en droit à l'université de Leyde, en 1616, où il se lie avec Daniel Heinsius, ami de son père. En 1618, il fait un premier voyage en Angleterre, où il est présenté au roi Jacques Ier. En 1619, il accompagne en qualité de secrétaire l'envoyé des États, Aerssen van Sommelsdijk, dans son ambassade à Venise. Il participe encore à plusieurs ambassades en Angleterre, en 1621 et en 1624. Le 18 juin 1625, il est nommé secrétaire du prince d'Orange, Frédéric-Henri. En 1630, il entre au conseil du prince et, quand meurt son collègue Junius en 1645, Constantin Huygens demeure seul secrétaire de Frédéric-Henri. À la mort de ce dernier, en 1647, il est confirmé dans ses fonctions par le jeune prince Guillaume. Sa vie durant, Constantin Huygens devait servir fidèlement la maison d'Orange. En particulier, tout au cours de la « période sans stathouder » (de 1651 à la guerre franco-hollandaise de 1672), il conduit plusieurs ambassades et s'acquitte de difficiles missions. La mission la plus délicate, sinon la plus importante, reste sans doute celle dont il est chargé en 1661 pour le recouvrement de la principauté d'Orange, occupée l'année précédente par Louis XIV. Ce n'est qu'en 1665, au terme de quatre années de négociations, que les troupes françaises évacuent la principauté et que Constantin Huygens peut enfin rétablir dans la ville d'Orange l'autorité de son prince.

Homme politique et diplomate, Constantin Huygens apparaît encore comme un des premiers citoyens de l'Europe savante. Remarquable polyglotte, ce conseiller du prince d'Orange, qu'il accompagne dans toutes ses campagnes, fait montre d'une étonnante vitalité intellectuelle. Poète, musicien, nourri de toute la culture classique et moderne de son temps, il se pique encore, dans sa curiosité intellectuelle, de théologie et de philosophie. C'est à bon droit que J. Huizinga voit en lui l'incarnation du « bourgeois cultivé » du Siècle d'or hollanda [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  HUYGENS CONSTANTIN (1596-1687)  » est également traité dans :

NÉERLANDAISE ET FLAMANDE LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Paul GELLINGS
  •  • 6 852 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Renaissance et classicisme »  : […] Le xvii e  siècle est un âge d'or à maints points de vue. Comme ailleurs en Europe, il sera question d'une prolifération littéraire exceptionnelle, avec le théâtre classique comme genre dominant. Chez Pieter Corneliszoon-Hooft (1581-1647), on trouvera des comédies, telles que Warenar (1617), qui s'inspire – comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-neerlandaise-et-flamande/#i_43985

REMBRANDT (1606-1669)

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 6 463 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Un artisan et un « marchand » hollandais du siècle d'or »  : […] Rembrandt Harmenszoon van Rijn naquit à Leyde, le 15 juillet 1606, huitième enfant d'un meunier broyant le malt pour les brasseries de cette ville laborieuse et peuplée, renommée pour son industrie drapière employant alors près de deux mille ouvriers. Après quatre années passées à la petite école et sept à l'École latine, il est immatriculé en 1620 à l'université dont Guillaume d'Orange avait doté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rembrandt/#i_43985

Pour citer l’article

Paul DIBON, « HUYGENS CONSTANTIN - (1596-1687) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/constantin-huygens/