CONFÉRENCES DE L'ACADÉMIE ROYALE DE PEINTURE ET DE SCULPTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La bibliothèque de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (É.N.S.B.A) conserve dans ses archives un grand nombre de manuscrits relatifs à l'histoire de l'Académie royale de peinture et de sculpture qui y furent transférés depuis l'ancienne institution voici deux siècles. Une partie non négligeable de ces documents est constituée de ce qu'il est convenu d'appeler « conférences » : un corpus assez hétérogène, composé de textes destinés à être lus et débattus dans des séances académiques et dont le contenu traite de questions importantes touchant à la théorie et à la pratique de la peinture et de la sculpture. Le terme conférence en effet ne désignait, au xviie et au xviiie siècle, pas autre chose que des « entretiens de quelques particuliers assemblés pour parler d'affaires ou d'études » (Furetière, Dictionnaire universel). On a donc ici des réflexions de « gens de métier » sur les principes et les beautés, des exposés sur des difficultés de leur travail et sur les moyens de les surmonter.

Lors de la fondation de l'Académie, officiellement en 1648 sous le patronage du jeune Louis XIV, les statuts, s'inspirant de la tradition italienne des académies de Florence, de Bologne et de Rome, prévoyaient déjà des réunions périodiques informelles consacrées à discuter de questions artistiques. « L'on parlera dans ladite académie des arts de peinture et de sculpture », y lit-on ; « Partout, lesdits Académistes diront librement leurs sentiments à ceux qui proposeront les difficultés de l'art pour les résoudre, ou lorsqu'ils feront voir leurs desseins, tableaux et ouvrages de relief, pour en avoir leur advis. » L'idée évolue et se précise avec le temps : les Procès verbaux des séances de l'Académie rapportent, au 3 mai 1653, que la résolution fut prise que « l'on doit s'entretenir des sciences et raisonnements des arts de peinture et de sculpture », et « qu'il sera dressé une table des principales matières de cet entretien, et chacun de la com [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire de l'art à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Milovan STANIC, « CONFÉRENCES DE L'ACADÉMIE ROYALE DE PEINTURE ET DE SCULPTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-de-l-academie-royale-de-peinture-et-de-sculpture/