STRESA CONFÉRENCE DE (avr. 1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La conférence de Stresa réunit, du 11 au 16 avril 1935, Mussolini représentant l'Italie, MacDonald et sir John Simon, représentant la Grande-Bretagne, Flandin et Laval, représentant la France, pour riposter à l'abrogation unilatérale par l'Allemagne des clauses militaires du traité de Versailles, le 16 mars 1935. La réunion avait été précédée par les entretiens Laval-Mussolini de janvier 1935, dont l'objet essentiel était d'obtenir la coopération italienne en vue de maintenir le statu quo dans l'Europe danubienne. Mussolini, qui avait contribué à faire échouer la tentative d'Anschluss de juillet 1934, se rallia au front commun établi à Stresa contre l'Allemagne. Les trois puissances réaffirmaient leur fidélité au traité de Locarno et à l'indépendance autrichienne. Mais ce front devait rapidement se briser à la suite de la crise provoquée par l'expédition italienne en Éthiopie et après le pacte naval anglo-allemand du 18 juin 1935 par lequel la Grande-Bretagne admettait en fait la décision allemande du mois de mars 1935.

—  Georges-Henri SOUTOU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Georges-Henri SOUTOU, « STRESA CONFÉRENCE DE (avr. 1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-stresa/