CITÉ-ÉTAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La cité dans les débats philosophique et politique

Au ive siècle avant J.-C., déjà, les philosophes grecs ont mis la cité au cœur de leur réflexion. Aristote la pense comme étant « naturelle » (Politique). Elle est, pour lui, une communauté « accomplie » et « autosuffisante », formée en vue du « bien-vivre ». Tout comme la cité existe « par nature », l'homme est, par nature, « un animal politique » (destiné à vivre en cité). L'homme, en outre, est le seul des animaux à posséder le logos, conçu comme la faculté lui permettant de percevoir et d'exprimer le juste et l'injuste. Et c'est bien la commune possession de cette capacité qui est au fondement de la famille et de la cité.

Plus tard, le concept de cité sera repris par le christianisme, en particulier à travers la Cité de Dieu (426) de saint Augustin. Les deux cités, celle de Dieu et celle de la terre, traversent l'histoire et, pour ainsi dire, tout homme : elles commencent avec Caïn et Abel. Seul le jugement dernier viendra séparer les deux cités.

Au xviiie siècle, avec la Révolution française, la notion de cité refait surface. En ces moments de trouble s'opère une repolitisation de l'exemple des Anciens. La figure, sans doute la plus sollicitée, est celle du législateur : on invoque Lycurgue, le législateur mythique de Sparte, ou Numa, celui de Rome. En philosophie politique, il existe des homologies entre la cité d'Aristote et celle du Contrat social (1762) de Rousseau. Dans les deux cas, il s'agit de faire passer l'humanité de l'homme par la légalité et la contrainte civiles. Pour Benjamin Constant et les libéraux, au début du xixe siècle, la Révolution a été un moment d'excessive et sanglante identification avec les Anciens, où l'on a voulu « régénérer » la France en la transformant en une nouvelle Sparte. On a confondu les temps (la France n'est pas une petite république) et on s'est mépris sur le passé (l'égalité spartiate tant vantée était en réalité le comble de l'inégalité).

Pour prévenir le retour de semblables c [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Les derniers événements

France. Colère de la communauté chinoise après la mort d’un homme tué par un policier. 26 mars 2017

Lors d’une intervention dans un appartement d’une cité du 19e arrondissement de Paris, un homme, Liu Shaoyo, est tué par un policier qui affirme avoir agi en état de légitime défense. La famille de la victime conteste cette version. Le drame donne lieu, les jours suivants, à […] Lire la suite

Inde. Victoire électorale des nationalistes hindous dans plusieurs États. 11-19 mars 2017

Le 11, le Bharatiya Janata Party ‒ Parti du peuple indien ‒ (BJP, nationaliste hindou) du Premier ministre Narendra Modi remporte une victoire massive aux élections régionales dans l’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé du pays. Il l’emporte également dans l’État d’Uttarakhand et se trouve […] Lire la suite

Brésil. Mort d’un juge de l’enquête Lava Jato. 19 janvier 2017

Zavascki était chargé du volet de l’enquête concernant les personnalités politiques. Le président Michel Temer désignera le 6 février son ministre de la Justice Alexandre de Moraes pour succéder à Teori Zavascki. Celui-ci est considéré comme un proche du chef de l’État qui est lui-même cité dans l’enquête Lava Jato. […] Lire la suite

Islande. Mise en cause du nouveau Premier ministre. 7-11 janvier 2017

, de n’avoir pas communiqué au Parlement ce rapport remis au gouvernement en septembre 2016. Cité pour avoir détenu une société aux Seychelles, Bjarni Benediktsson avait échappé aux poursuites en affirmant que celle-ci n’avait jamais eu d’activité. Le rapport estime entre 23 et 54 millions d’euros […] Lire la suite

Panamá. Révélation des « Panama papers ». 4-15 avril 2016

d’origine criminelle. Parmi les bénéficiaires de ces opérations figurent une douzaine de chefs d’État et de gouvernement, dont six en activité, des organisations terroristes, des trafiquants d’armes ou de drogue, ou encore des pays accusés d’alimenter la prolifération nucléaire. Le cabinet Mossack […] Lire la suite

Pour citer l’article

François HARTOG, « CITÉ-ÉTAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-etat/