CHOUETTE ET HIBOU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rapaces nocturnes aux grands yeux ronds, au vol silencieux, vivant surtout dans les zones boisées du monde entier. Classe : Oiseaux ; ordre : Strigiformes ; famille : Strigidés et Tytonidés.

L'ordre des Strigiformes se répartit en deux familles : celle des Tytonidés, qui regroupe quinze espèces d'effraies, et celle des Strigidés, qui est représentée par cent soixante-douze espèces de chouettes et de hiboux. Ces rapaces, nocturnes, se rencontrent sur tous les continents, à l'exception de l'Antarctique, fréquentant des milieux aussi variés que les bois, les forêts, les déserts, les marais ou la toundra. Leur taille varie de 12 à 71 centimètres pour un poids oscillant entre 40 grammes, pour la chouette elfe (Micrathene whitneyi) et la chevêchette naine (Glaucidium minutissimum), et 3,3 kg pour le grand duc d'Europe (Bubo bubo). Les Strigiformes présentent les caractéristiques suivantes : une grosse tête très mobile, une face ronde chez les Strigidés ou en forme de cœur chez les Tytonidés, un bec court et crochu, de gros yeux ronds – de couleur noire, orange ou jaune – entourés de plumes formant des disques faciaux, des serres très développées utilisées pour tuer les proies, un plumage cryptique (permettant de se fondre dans leur milieu) qui est identique chez le mâle et la femelle et dont la constitution permet un vol silencieux. Les espèces de chouettes se distinguent de celles des hiboux par la présence, chez ces derniers, d'aigrettes, plumes flexibles ayant un rôle dans la communication visuelle, sur la tête. Les rapaces nocturnes communiquent par des ululements soit pour marquer leur territoire, soit pour attirer les femelles.

Les chouettes et les hiboux chassent surtout la nuit, en terrain découvert, repérant leur proie à la vue (leur champ de vision est très large) et à l'ouïe (les ouvertures des oreilles étant asymétriques, ils localisent les sons avec précision). Certains – comme l'harfang des neiges (Nyctea scandiaca), qui est adapté à la toundra et aux longues périodes de jour boréal – peuvent aussi chasser en pleine lumière. L'oiseau s'abat silencieusement sur la proie, pattes en avant. Les proies, avalées entières, sont principalement des rats, des campagnols, des lapins, des reptiles et des oiseaux. Certaines espèces capturent des insectes au sol, comme le petit duc nain (Otus flammeolus), ou pêchent des poissons, comme le hibou pêcheur d'Asie (Ketupa zeylonensis) ou la chouette pêcheuse d'Afrique (Scotopelia peli). Les parties non assimilables (poils, os, dents, griffes...) sont régurgitées sous forme de pelotes de réjection.

Harfang

Photographie : Harfang

Le harfang des neiges (Nictea scandiaca), chouette boréale. 

Crédits : Darrell Gulin/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Monogames et territoriaux, les Strigiformes ne font pas de nid mais nichent dans des cavités d'arbre, de rocher ou dans des nids abandonnés. Certaines espèces, comme la chouette des terriers (Speotyto cunicularia), creusent des terriers. La couvée dépend des ressources alimentaires : elle comprend généralement de deux à sept œufs ; elle peut atteindre quatorze œufs chez le harfang des neiges si les populations de rongeurs sont suffisamment abondantes pour subvenir aux besoins futurs des jeunes. La femelle couve entre deux et cinq semaines, selon l'espèce, nourrie par le mâle. Les petits naissent aveugles et recouverts d'un épais duvet gris. Comme l'incubation commence dès la ponte du premier œuf, les éclosions s'échelonnent sur plusieurs jours. Si la nourriture vient à manquer, les plus jeunes meurent de faim ou sont dévorés par les autres oisillons. La femelle protège farouchement ses petits, qui restent encore près des parents quelques semaines après l'envol.

Chouettes et hiboux sont sédentaires. Seules quelques espèces septentrionales, comme l'harfang des neiges ou le hibou des marais (Asio flammeus), suivent, en dehors de leur période de reproduction, les déplacements des proies (lemmings, insectes...).

Neuf espèces de rapaces nocturnes nichent en France, dont l'effraie des clochers (Tyto alba), qui est certainement l'oiseau le plus répandu dans le monde, le grand duc d'Europe, le moyen duc (Asio otus), le petit duc (Otus scops), la très commune chouette hulotte surnommée chat-huant (Strix aluco), la chouette chevêche (Athene noctua).

Célèbre dans le mythologie grecque comme l'oiseau d'Athéna, divinité des savoirs et de l'intelligence, présente dans de nombreux contes et légendes, la chouette, tout comme le hibou, a aussi été persécutée par l'homme, clouée sur les portes des granges dans les campagnes pour é [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : chargée de la valorisation scientifique du département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum national d'histoire naturelle

Classification

Pour citer l’article

Emmanuelle GOIX, « CHOUETTE ET HIBOU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chouette-et-hibou/