CHISINAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

carte : Moldavie : carte administrative

Moldavie : carte administrative

Carte administrative de la Moldavie. 

Afficher

La localité de Chisinau est apparue en 1466 dans la principauté de Moldavie. Elle passa au xvie siècle sous le contrôle de l'Empire ottoman, puis en 1812, de l'Empire russe, avec le rôle de centre administratif de la province de Bessarabie. Elle devint en 1917 la capitale éphémère de la Moldavie indépendante qui fut bientôt incorporée dans la Roumanie, ramenant la ville au rang de centre administratif provincial. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, Chisinau (Kichinev, en russe) devint la capitale de la république socialiste soviétique de Moldavie. Depuis la disparition de l'U.R.S.S., elle est la capitale d'une Moldavie réellement souveraine, mais amoindrie par la sécession de la république de Transnistrie, qui demande son rattachement à la Russie.

Au cours de l'histoire, la ville a connu de sensibles évolutions, surtout pendant la période soviétique. Après la guerre, il fallut, d'une part, construire rapidement de nouveaux quartiers d'habitation pour remettre en état la ville détruite à 70 p. 100 par les combats et par un tremblement de terre (survenu en 1940) et, d'autre part, faire face à la croissance rapide de la population urbaine sous l'effet de l'industrialisation planifiée.

La population a elle aussi beaucoup évolué, en ce qui concerne le nombre des habitants et la composition ethnique. Les pogroms du xixe siècle et la guerre ont fait disparaître la nombreuse communauté juive, tandis que la soviétisation a permis l'implantation d'une minorité russe et ukrainienne nombreuse. La croissance de la population a été relativement rapide au xxe siècle : 126 000 habitants en 1900, 711 000 en 2004, mais c'est une ville de taille modeste à l'échelle de la Communauté des États indépendants (C.E.I). et de l'Europe.

Chisinau est la capitale économique incontestée de la Moldavie. La soviétisation en a fait un pôle industriel de premier plan. Depuis la fin de l'U.R.S.S., le secteur des services a connu un développement rapide. Mais la croissance économique est entravée par l'instabilité politique qui freine l'arrivée d'éventuels investisseurs.

—  Yann RICHARD

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  CHISINAU  » est également traité dans :

MOLDAVIE

  • Écrit par 
  • Barbara BUCKMASTER, 
  • Keith Arnold HITCHINS, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 540 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'administration russe (1812-1917) »  : […] En 1829, au traité d'Andrinople, la Russie repoussa sa frontière sud de façon à inclure le delta du Danube. Après la guerre de Crimée, le traité de Paris, en 1856, rendit la Bessarabie méridionale (divisée à cette époque en trois départements : Izmaïl, Kagul [ou Cahul] et Bolgrad) à la Moldavie ; mais, en 1878, le traité de Berlin, quoique la Roumanie ait combattu la Turquie aux côtés des Russes, […] Lire la suite

Les derniers événements

6 septembre 2015 Moldavie. Mouvement de contestation.

À partir du 6, plusieurs dizaines de milliers de personnes se réunissent chaque dimanche du mois dans le centre de Chisinau pour dénoncer la corruption des dirigeants et exiger la démission du gouvernement et du président Nicolae Timofti, ainsi que l’organisation d’une élection présidentielle au suffrage universel – le chef de l’État est élu par le Parlement. […] Lire la suite

5-21 avril 2009 Moldavie. Victoire contestée des communistes aux élections législatives

Le 7, plusieurs milliers de manifestants se réunissent à Chisinau, la capitale, pour protester contre les résultats des élections. Ils envahissent la présidence et le Parlement, saccagent des bâtiments. Les affrontements avec la police font un mort et une centaine de blessés; près de deux cents personnes sont arrêtées. Dans la nuit, la police anti-émeutes reprend le contrôle de la ville. […] Lire la suite

8 mai 1997 Moldavie. Signature d'un mémorandum sur la Transnistrie

Le président Petru Lutchinski et le dirigeant de la Transnistrie, Igor Smirnov, signent, à Moscou, un mémorandum parrainé par la Russie, l'Ukraine et l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui normalise les relations entre Chişinău et Tiraspol, sans toutefois régler le problème du statut de la république indépendantiste. La Transnistrie russophone s'était proclamée indépendante de la Moldavie roumanophone en décembre 1991. […] Lire la suite

7-23 mai 1992 Moldavie. Opposition entre Chisinau et Moscou sur la Transnistrie

Le 7, la commission de conciliation, créée le 17 avril en même temps qu'était instauré un cessez-le-feu, aboutit à un accord entre les autorités moldaves roumanophones de Chisinau (ex-Kichinev) et les séparatistes russophones de Transnistrie, la rive gauche du Dniestr, dont les affrontements ont fait une centaine de morts en deux mois. Pour la première fois dans un conflit survenant dans l'ex-U. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yann RICHARD, « CHISINAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chisinau/