Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

CHIANG MAI

Thaïlande : carte administrative

Thaïlande : carte administrative

La plus grande ville de la Thaïlande du Nord (174 400 habitants selon le recensement de 2000) et la deuxième du pays après Bangkok, Chiang Mai (ou Kiang Mai) est située sur le Ping (Me Ping), affluent important de la Chao Phraya. Sur le bord oriental d'un bassin fertile à 335 mètres d'altitude, dominé par un massif culminant à 2 500 mètres, elle est la capitale de la province de Chiang Mai et joue le rôle de centre religieux, économique et culturel pour la Thaïlande du Nord. Son influence s'étend jusqu'à l'État chan de Birmanie. Souvent appelée la Rose du Nord, elle fut jadis la capitale d'un royaume lao indépendant et sa population a conservé un type lao accusé. Contrairement aux cités asiatiques généralement densément peuplées, Chiang Mai a l'aspect d'un gros bourg, régulier, traditionnel et peu animé.

Fondée en 1296, Chiang Mai fut la capitale du royaume thai lanna jusqu'en 1558 lorsqu'elle fut conquise par les Birmans. Le roi Taksin de Siam chassa les Birmans en 1774, mais Chiang Mai conserva une certaine autonomie vis-à-vis de Bangkok jusque vers la fin du xixe siècle. La partie la plus ancienne de la ville, ceinte de remparts du xviiie siècle, est située sur la rive occidentale du fleuve et abonde en vestiges de temples du xiiie et du xive siècle. la partie moderne s'étale sur la rive orientale où de nombreux hôtels se pressent autour de la gare. Deux ponts enjambent le large Ping. Chiang Mai est un centre touristique prospère. Elle est aussi centre artisanal important (orfèvrerie, sculpture du bois, poterie, ombrelles, travail du laque, tissage de la soie). Elle compte plusieurs établissements d'enseignement et de recherche. Terminus de la voie ferrée de 752 kilomètres qui part de Bangkok, Chiang Mai est également reliée à la Thaïlande du Sud par la route et par voie aérienne.

Les sanctuaires du Wat Phra Dhat Doi Suthep situés à 1 080 mètres sur les flancs du Doi Suthep (1 676 m) constituent l'un des plus célèbres lieux de pèlerinage de la Thaïlande. Le Wat Phra Sing (1 345 m) abrite le Phra Sing, statue de Bouddha la plus vénérée du Nord. Le Wat Chedi Luang (1 411 m) donna asile au bouddha d'émeraude de Bangkok au cours des xve et xvie siècles. On trouve encore d'autres temples parmi lesquels le Chiang Man (1 300 m), le Koo Tao (1 613 m), le Chedi Jed Yod (1 477 m) et le Suan Dork (1 383 m).

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Thaïlande : carte administrative

Thaïlande : carte administrative

Autres références

  • THAÏLANDE

    • Écrit par Jean BOISSELIER, Achille DAUPHIN-MEUNIER, Universalis, Christian LECHERVY, Christian TAILLARD, Solange THIERRY
    • 24 730 mots
    • 17 médias
    Non moins longue et difficile s'avéra la consolidation de l'hégémonie d'Ayuthya sur les principautés thaies du Nord, et d'abord sur le royaume de Chieng Mai. De 1387, date de la première intervention armée des Siamois, à 1595, quand il reconnut définitivement le pouvoir d'Ayuthya, Chieng Mai fut un...

Voir aussi