CHASSEUR, histoire militaire

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom donné à un certain nombre d'unités à cheval et à pied, légères et mobiles, et dont l'origine unique remonte au xviiie siècle. Pendant le siège de Prague (1742) par le maréchal de Belle-Isle, les domestiques des officiers, en butte aux attaques des Autrichiens quand ils conduisaient les chevaux à l'abreuvoir ou à la pâture, décident de s'organiser en groupe armé. Ils se choisissent pour chef un des leurs, Fischer. Celui-ci, un an plus tard, reçoit un brevet de capitaine ; une ordonnance royale (1er nov. 1743) organise ce groupement de partisans en une compagnie franche de chasseurs, composée initialement de quinze hommes à cheval et de quarante-cinq à pied. Ce corps mixte fait apparaître, pour la première fois dans l'armée française, l'expression « chasseur ». Fisher, qui avait dû en céder le commandement en 1761 au marquis de Conflans, meurt en 1762, au moment où est créé un corps franc du même type, les chasseurs de Monet.

Quelle est l'origine de l'expression « chasseur » ? Deux explications sont données : le terme serait emprunté, pour certains, à des unités légères prussiennes du même type, qui se recrutaient parmi les gardes-chasse ; pour d'autres, le terme se justifie par la fonction même de l'unité : faire la chasse à l'adversaire. Effectivement les missions initiales des chasseurs de Fischer sont la reconnaissance, les coups de main et la protection des avant-postes, ce qui restera la caractéristique de tous leurs descendants, chasseurs à cheval ou à pied, qui se réclament de cet héritage.

—  Jean DELMAS

Écrit par :

  • : docteur habilité à la recherche, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, ancien chef du service historique de l'Armée de terre

Classification

Pour citer l’article

Jean DELMAS, « CHASSEUR, histoire militaire », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chasseur-histoire-militaire/