SCHULZ CHARLES MONROE (1922-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Charlie Brown, Snoopy et les autres

Charles Schulz détestait le titre de sa série, Peanuts, et il aurait aimé pouvoir l'appeler Good Ol' Charlie Brown (« Ce bon vieux Charlie Brown »), du nom du personnage principal, un petit garçon malchanceux mais toujours plein d'espoir, à la bonne volonté jamais récompensée, incapable de plaire aux filles ou de jouer au base-ball. Son chien Snoopy est un beagle dont le comportement devient peu à peu humain (il finit par marcher uniquement sur ses pattes de derrière). Snoopy passe une grande partie de son temps à rêvasser sur le toit de sa niche, et sa vie fantasmatique est intense : il se voit en aviateur de la Première Guerre mondiale affrontant le « Baron rouge », en avocat célèbre, en écrivain à succès ; sa mythomanie rend encore plus floue la frontière entre sa « vie réelle » et sa « vie rêvée », par exemple lorsqu'il prétend avoir accroché à l'intérieur de sa niche (dont le lecteur ne voit jamais que l'extérieur) un tableau d'Andrew Wyeth, en remplacement d'une œuvre de Van Gogh détruite par un incendie. Autour de Charlie Brown et de Snoopy gravitent l'oiseau Woodstock, confident de Snoopy, et une dizaine d'enfants, dont les principaux sont Schroeder, pianiste de génie, Lucy Van Pelt, chipie grincheuse, qui à défaut de pouvoir séduire Schroeder (que seul Beethoven intéresse) tyrannise Charlie Brown et propose depuis une guérite des consultations psychanalytiques, et son petit frère Linus, un bambin surdoué, qui ne se sépare jamais de sa couverture fétiche, et jouit d'un prestige intellectuel considérable – il cherche à bâtir un système métaphysique fondé sur le culte de la « Grande Citrouille ».

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  SCHULZ CHARLES MONROE (1922-2000)  » est également traité dans :

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 301 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La grande presse »  : […] Avec la Seconde Guerre mondiale, les bandes dessinées publiées dans la grande presse américaine amorcent un lent déclin. À des auteurs qui n'ont déjà qu'un contrôle limité sur leurs œuvres (la profession est dominée par les syndicates , c'est-à-dire les agences qui placent les bandes dans les journaux), les éditeurs imposent désormais un format plus réduit, ce qui entraîne une simplification du de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique PETITFAUX, « SCHULZ CHARLES MONROE - (1922-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-monroe-schulz/