VOYSEY CHARLES FRANCIS ANNESLEY (1857-1941)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Architecte et designer anglais, né le 28 mai 1857 à Hessle (Yorkshire), mort le 12 février 1941 à Winchester (Hampshire).

Fils du fondateur de l'Église théiste, Charles Francis Annesley Voysey est placé en apprentissage auprès de J. P. Seddon en 1874. En 1880, il devient l'assistant du célèbre architecte George Devey et ouvre son agence à Londres vers 1882. Voysey se fait d'abord connaître comme dessinateur de papiers peints et de tissus qui témoignent de l'influence d'Arthur Mackmurdo et de William Morris. En 1888, ses plans de maisons individuelles sont publiés dans The British Architect et Voysey reçoit une série de commandes.

Charles Francis Annesley Voysey acquiert rapidement une réputation d'architecte. Dès 1895, ses réalisations sont largement diffusées par les revues britanniques et européennes. Rejetant les enseignements de l'architecture classique, Voysey devient un disciple d'Augustus Pugin et de John Ruskin. Il applique leurs théories à la conception de maisons simples et bien construites, telles que Broadleys (1898), près du lac Windermere (Cumbria), sa propre maison, The Orchard (1899-1900), à Chorleywood, tout près de Londres, et The Pastures (1901) à North Luffenham, dans le Leicestershire. Il réalise des maisons de style cottage, intégrées à la nature, dont les intérieurs se caractérisent par des espaces en longueur et bas de plafond aux lignes pures, et l'extérieur par des murs revêtus de crépi blanc, des toits à deux versants en forte pente et des cheminées massives. Les dessins de Voysey seront largement copiés. Entre 1890 et 1910, son travail exerce une grande influence dans toute l'Europe et sert de source d'inspiration à l'Art nouveau. Voysey ne réalise plus de constructions importantes après 1914. Outre son travail d'architecte et de designer, il a publié deux livres : Reason as the Basis of Art (1906) et Individuality (1915).

—  Universalis

Classification


Autres références

«  VOYSEY CHARLES FRANCIS ANNESLEY (1857-1941)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Architecture

  • Écrit par 
  • Monique MOSSER
  •  • 7 812 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Renaissance hellénique et néo-gothique : les « revivals » victoriens »  : […] Reprenant certaines analyses de ce que l'on appelle l'historicisme ou l'éclectisme, N. Pevsner a écrit qu'« en Angleterre au début du xix e  siècle, le bal travesti de l'architecture battait son plein ». Mais prendre ainsi position sur l'ensemble de la production d'une époque, n'est-ce pas substituer à l'analyse historique un jugement de valeur a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-architecture/#i_22825

TAPIS MODERNES ET CONTEMPORAINS

  • Écrit par 
  • Valérie GLOMET, 
  • Michèle HENG
  •  • 4 844 mots

Dans le chapitre « De l'éclectisme à l'Art nouveau (1851-1900) »  : […] Sous le second Empire, le goût du décor opulent se révéla une aubaine pour les industries d'art. Les tapis devaient couvrir l'intégralité du sol dans un souci qui mêlait le confort et l'ostentation. Les fabriques de la Marche, Aubusson et Felletin (Creuse) connurent un âge d'or tant pour les tapis noués que pour les tapis ras. Les maquettes, souvent anonymes, montrent que les dessinateurs attaché […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tapis-modernes-et-contemporains/#i_22825

Pour citer l’article

« VOYSEY CHARLES FRANCIS ANNESLEY - (1857-1941) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francis-annesley-voysey/