CENTENAIRE DE LA N.R.F.

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Nouvelle Revue française, cette revue que Mauriac, avec un mélange de cruauté et de tendresse, appelait « la vieille dame de la rue Sébastien-Bottin », a fêté son centenaire en 2009, et l'anniversaire fut dignement célébré. Les éditions Gallimard n'avaient certes pas attendu cet âge canonique pour faire revivre, notamment avec les anthologies de Pierre Hebey, un héritage absolument incomparable dans l'histoire de la littérature contemporaine. Depuis l'ouvrage pionnier de Lina Morino (La Nouvelle Revue française dans l'histoire des lettres, Gallimard, 1939) jusqu'à la belle thèse de Laurence Brisset consacrée à La N.R.F. de Paulhan (ibid., 2003), en passant par la monumentale recherche d'Auguste Anglès (André Gide et le premier groupe de la « Nouvelle Revue française », 3 vol., ibid., 1978-1986), les chercheurs ont à plusieurs reprises eu l'occasion d'étudier une institution qui se confond souvent avec la littérature française du xxe siècle. Le phénomène s'accrut à l'occasion du centenaire, et l'on vit – fait nouveau – de vrais historiens s'intéresser à la politique de La N.R.F. ; ce fut notamment le cas en 2008 avec la publication de la thèse de Yael Dagan (La N.R.F. entre guerre et paix, Taillandier).

Mais les morceaux de choix commémoratifs furent d'évidence réservés à la maison mère. L'ouvrage d'Alban Cerisier, Une histoire de la N.R.F. (Gallimard, 2009), se présente comme la première véritable histoire de la revue. Elle est rédigée par l'« historien maison », ce qui présente un certain nombre d'avantages et autant d'inconvénients. La principale qualité du livre est sa lisibilité. La science du connaisseur est suffisamment assimilée pour pouvoir être communiquée d'un trait, sans aucune note et avec une certaine verve. Les figures tutélaires apparaissent telles qu'en elles-mêmes : ambivalence de Gide, rigorisme de Rivière, génie souriant de Paulhan... La prose de Cerisier ne ménage pas de grandes surprises mais tout est là, chaque chose bien présente à sa place. Et ici apparaissent d'évidence les limites d'une entrepr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'études cinématographiques et d'esthétique à l'université de Paris-Est-Marne-la-Vallée

Classification

Pour citer l’article

Marc CERISUELO, « CENTENAIRE DE LA N.R.F.  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/centenaire-de-la-n-r-f/