MCCULLERS CARSON (1917-1967)

Lorsqu'elle publia, en 1940, Le cœur est un chasseur solitaire, Carson McCullers avait vingt-trois ans et « l'air d'une toute jeune fille montée en graine, avec ses petits bas rouges au-dessous des genoux, son long visage pâle, sa frange noire en désordre et sa contenance effarouchée » (Denis de Rougemont). Lula Carson Smith était née le 19 février 1917 à Columbus, en Georgie, où ses parents étaient joailliers. À dix-huit ans, elle « monte » à New York pour y faire des études de musique à la Juilliard School mais, au lieu de cela, se met à écrire. En 1936, sa nouvelle Wunderkind, l'histoire d'une adolescente de quinze ans qui découvre en jouant une sonate de Beethoven qu'elle n'est pas la virtuose qu'elle a rêvé devenir, est publiée par la prestigieuse revue Story. En 1937, Carson, qui a épousé un caporal de l'armée, Reeves McCullers, commence à écrire son premier roman. Il y a quelque chose de tchékhovien dans cette description d'une petite ville du Sud où, dans la torpeur poussiéreuse des rues écrasées de soleil, des vies s'épuisent à chercher comment briser la solitude où elles sont enfermées tandis que le soir des quartiers nègres du côté des usines de filatures viennent des bouffées de jazz, un solo de saxo. Autour de John Singer, le sourd-muet, qui esquisse un langage avec ses mains, quatre personnages apparaissent en contrepoint : le patron du café, impuissant, et obsédé par les collections et les détails, le révolutionnaire ivrogne qui vient de débarquer dans la ville et ressasse son monologue contre la conspiration des riches, le médecin noir qui glisse dans la désespérance et l'adolescente qui rêve d'ailleurs, du Nord, de ses hivers et de ses neiges. Divorcée de Reeves en 1940, Carson McCullers vit à Brooklyn Heights (New York) où la maison qu'elle partage avec George Davis, rédacteur en chef de Harper's Bazaar est le salon que fréquente tout le monde littéraire et artistique new-yorkais. En 1945, elle réépousera Reeves, revenu blessé de la guerre qui se suicidera en 1953 à Paris.


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur de littérature américaine à l'université de Paris-IV-Sorbonne et à l'École normale supérieure

Classification


Autres références

«  MCCULLERS CARSON (1917-1967)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 210 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Écrire après Faulkner »  : […] qui cherche à nier que le temps passe, et la réalité : l'érosion, les fractures. Carson McCullers (1917-1967), elle, est originaire de Georgie, mais son roman le plus connu, Le cœur est un chasseur solitaire (1940), est moins un roman du Sud qu'un roman de la dépression économique : dans une petite ville stagnante, des gens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-la-litterature/#i_49378

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉTILLON, « MCCULLERS CARSON - (1917-1967) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carson-mccullers/