ROUSSOPOULOS CAROLE (1945-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Documentariste suisse. Née Carole de Kalbermatten en 1945 à Lausanne (Suisse), Carole Roussopoulos s'installe à Paris en 1967. Après avoir travaillé pour Vogue, elle fonde en 1971 avec son compagnon, Paul Roussopoulos, le collectif Vidéo out, qui va s'efforcer de donner la parole à tous ceux qui en sont privés. Elle montre ainsi les luttes conduites par les Palestiniens et les Black Panthers et, en France, les moments forts de l'après-1968 : les luttes ouvrières (Monique, Lip I, 1973), féministes et homosexuelles (Le F.H.A.R., 1971 ; S.C.U.M. Manifesto, avec Delphine Seyrig, 1976). Grâce à elle, les combats en faveur de l'avortement et de la contraception, par exemple, sont amplement montrés et documentés. Qu'elles prennent forme de pamphlet ou d'essai, ces œuvres circulent dans les milieux militants et donnent lieu à débats. De 1973 à 1976, Carole Roussopoulos enseigne à la toute neuve université de Vincennes. En 1982, avec Delphine Seyrig et Ioana Wieder, elle fonde le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, destiné à mieux faire connaître les luttes des femmes. Ce travail historiographique la conduira à réaliser Debout ! Une histoire de mouvement de Libération des femmes 1970-1980 (1999). Pour Vidéo out, Carole Roussopoulos continue de donner des films qui captent la parole de ceux que la société tient en marge : sans-abri (Les Hommes invisibles, 1993), toxicomanes, détenus, victimes d'inceste (L'Inceste, la conspiration des oreilles bouchées, 1988), femmes excisées. De 1986 à 1994, elle dirige le cinéma L'Entrepôt avant de retourner vivre en Suisse, tout en poursuivant son œuvre (Sans voix...mais entendus !, avec B. Berthouzoz, 2006, sur les soins palliatifs). On lui doit également de beaux portraits de l'historienne du cinéma Lotte Eisner (La Mort n'a pas voulu de moi, avec M. Celemenski et C. Varène, 1984), Ruth Fayon, rescapée des camps nazis (Il faut parler, avec R. Nissim, 2003) et Simone de Beauvoir (Des fleurs pour Simone de Beauvoir, avec A. Shale, 2007).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« ROUSSOPOULOS CAROLE - (1945-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carole-roussopoulos/