DRUMMOND DE ANDRADE CARLOS (1902-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'œuvre de Carlos Drummond de Andrade, particulièrement son œuvre poétique, est l'une des plus importantes de la littérature brésilienne moderne, qui est marquée par un renouveau issu d'un désir conscient d'atteindre à une expression authentiquement nationale. Délaissant la poésie qui puisait son inspiration dans le pittoresque et le folklore, Carlos Drummond de Andrade s'engage résolument dans une voie révolutionnaire, tant par le fond que par la forme. Ainsi s'expliquent les appréciations divergentes, et quelquefois passionnées, que suscite son œuvre dense et une, qui surgit d'une recherche pénétrante et solitaire de la vie quotidienne en ce qu'elle a de plus immédiat et d'apparemment insignifiant. Conçu comme un « paysage moral », scruté par une intelligence aiguë au service d'une sensibilité frémissante et contenue, le quotidien révèle sa trame secrète et profonde.

Chronologie de l'œuvre

Carlos Drummond de Andrade est né en 1902 à Itabira do Mato Dentro, dans l'État de Minas Gerais, il est mort en 1987 à Rio de Janeiro. Sa vocation se déclare dès l'adolescence. Après l'établissement de sa famille à Belo Horizonte, en 1920, il s'y lie avec les milieux littéraires et journalistiques et publie ses premières œuvres. Ayant terminé ses études de pharmacie, il se marie en 1925, s'essaye à l'enseignement, puis fait carrière de fonctionnaire et de journaliste, tout en composant une œuvre qui lui vaut d'être considéré comme le plus grand des poètes brésiliens, et qui comprend : Alguma Poesia (Quelques Poèmes), 1930 ; Brejo das almas (Marécage des âmes), 1934 ; Sentimento do mundo (Sentiment du monde), 1940 ; A Rosa do povo (La Rose du peuple), 1945 ; José, 1948 ; Novos Poemas (Poésie nouvelle), 1948 ; Claro Enigma (Claire Énigme), 1951 ; Viola do bolso (Guitare de poche), 1952 ; Fazendeiro do art (Fermier de l'air), 1953 ; A Vida passado a limpo (Ma Vie au propre), 1959 ; Lição de coisas (Leçon de choses), 1962. Excellent prosateur, on lui doit aussi des essais, des articles, et des contes réunis dans Confissões de Minas (Confessions de Minas Gerais), 1944 ; Contos de apr [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DRUMMOND DE ANDRADE CARLOS (1902-1987)  » est également traité dans :

BRÉSIL - La littérature

  • Écrit par 
  • Mario CARELLI, 
  • Ronny A. LAWTON, 
  • Michel RIAUDEL, 
  • Pierre RIVAS
  •  • 12 484 mots

Dans le chapitre « Deuxième vague moderniste »  : […] La seconde génération de poètes modernistes n'est pas inférieure à la première. À la phase proprement moderniste de Jorge de Lima (1893-1953) appartiennent O  mundo do menino impossível ( Le Monde de l'enfant impossible , 1925) et Essa negra fulô ( Une négresse café au lait , 1928), histoire poétique de l'esclavage. L'atmosphère du Nord-Est, l'enfance, la poésie nègre sont présentes aussi da […] Lire la suite

SENTIMENT DU MONDE, Carlos Drummond de Andrade - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Rita OLIVIERI-GODET
  •  • 869 mots

Sentiment du monde, troisième recueil de l'écrivain brésilien Carlos Drummond de Andrade (1902-1987), marque un tournant dans sa poésie en amorçant une réflexion sur la dimension historique de son temps, filtrée, comme son titre le laisse entrevoir, par la subjectivité lyrique. L'œuvre, publiée en 1940, est attentive aux bouleversements tragiques du contexte international (la montée du fascisme, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Ronny A. LAWTON, « DRUMMOND DE ANDRADE CARLOS - (1902-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-drummond-de-andrade/