CARLOS ALBERTO (1944-2016)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur brésilien né le 17 juillet 1944. Arrière latéral, Carlos Alberto Torres défendit successivement les couleurs de Fluminense, Santos et Botafogo, avant de terminer sa carrière au Cosmos New York. Il fut surtout le capitaine de la formidable équipe du Brésil qui remporta la Coupe du monde en 1970. Le but qu'il inscrivit en finale contre l'Italie, sur un service de Pelé, demeure considéré comme un chef-d'œuvre, une sorte d'offrande du « Roi » à son capitaine. Venant après les réussites de Pelé, Gerson et Jaïrzhino, ce but clôt le score de cette finale (4-1). Carlos Alberto a honoré quarante-neuf sélections internationales de 1964 à 1970. Il est décédé le 25 octobre 2016, à Rio de Janeiro, victime d’un infarctus.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Autres références

«  CARLOS ALBERTO (1944-2016)  » est également traité dans :

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 837 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Football : le Portugal enfin récompensé »  : […] Souvent brillante chez les jeunes, avec deux titres de champion du monde des moins de 20 ans remportés en 1989 et 1991, la sélection portugaise n’était jamais parvenue à confirmer les attentes dans la catégorie supérieure. C’est désormais chose faite après le triomphe de la Seleção das Quinas, articulée autour de sa star internationale Cristiano Ronaldo, lors du Championnat d’Europe 2016 remporté […] Lire la suite

Les derniers événements

21-27 décembre 2017 Pérou. Grâce accordée à l'ancien président Alberto Fujimori.

Carlos Basombrío annonce sa démission en raison des soupçons pesant sur le chef de l’État. Le 24, le président Kuczynski accorde sa grâce, pour raison médicale, à l’ancien président Alberto Fujimori, père de la chef de l’opposition, condamné en avril 2009 à vingt-cinq ans de prison pour violations des droits de l’homme commis dans le cadre de la lutte […] Lire la suite

7-9 août 1990 Pérou. Émeutes après l'annonce d'un plan économique draconien

Alberto Fujimori, qui a pris ses fonctions le 28 juillet. Le 8, Juan Carlos Hurtado Miller, Premier ministre et ministre de l'Économie et des Finances, présente un programme draconien destiné à enrayer une hyper-inflation supérieure à 1 000 p. 100 par an. Celui-ci s'aligne sur les recommandations du Fonds monétaire international (F.M.I.), alors qu'Alberto […] Lire la suite

1er-25 décembre 1981 Espagne. Remaniement ministériel et manifeste militaire

d'Alberto Oliart, ministre de la Défense, est condamnée, dès le 7, par un texte lu dans toutes les casernes. Les partis d'opposition dénoncent, à cette occasion, la « faiblesse » du gouvernement. Le 25, dans son message de Noël, le roi Juan Carlos affirme qu'« il n'y a pas d'autre issue que l'ordre constitutionnel ». […] Lire la suite

11 août 1981 Chili. Expulsion de quatre personnalités politiques

Carlos Brione et Orlando Cantuarias, anciens ministres de Salvador Allende, ainsi que Alberto Jérez, ancien sénateur de l'Unité populaire, sont expulsés vers l'Argentine. La France leur accorde, le 13, l'asile politique. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « CARLOS ALBERTO (1944-2016) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/carlos-alberto/