LEVI CARLO (1902-1975)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre 1935 et 1936, Carlo Levi, écrivain et peintre, médecin de formation, vit en exil dans le sud de l'Italie à cause de ses activités antifascistes. L'écrivain et peintre né à Turin et familier des milieux intellectuels découvre alors un autre monde. Il deviendra mondialement célèbre grâce à un récit, Le Christ s'est arrêté à Eboli (Cristo si è fermato a Eboli, 1945), qui évoque son séjour en Lucanie : récit désormais historique où, à côté du portrait de l'exilé politique humilié et surveillé par la police, surgit le monde primitif des paysans du Sud que l'humanité a oubliés et qui sont exploités par les petits tyrans (propriétaires et fascistes). À travers une synthèse de réalisme et de lyrisme au niveau des descriptions des lieux et des situations, Levi renouvelle un genre littéraire : celui de la critique impitoyable dirigée contre les grands et les petits bourgeois réactionnaires. Il sait aussi décrire avec sympathie et exactitude les rites et coutumes d'une civilisation paysanne en voie d'extinction. L'essai La Peur de la liberté (Paura della libertà, 1946) s'inspire également de la Lucanie, où le peuple est quotidiennement mystifié.

La Montre (L'Orologio, 1950) est une chronique de Rome à la fin de la guerre. Par la suite, Levi s'intéressera de nouveau au Sud en proposant successivement un texte sur la Sicile (Le Parole sono pietre, 1955) et sur la Sardaigne (Tutto il miele è finito, 1964). La critique sociologique et politique de l'Allemagne qu'il nous livre dans les pages de la chronique écrite en 1959, Double Nuit des tilleuls (La Doppia Notte dei tigli), se distingue de ces premiers récits, qui ont fait de lui un classique italien contemporain, et cela même s'il se considérait d'abord comme un peintre.

—  Giovanni IOPPOLO

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEVI CARLO (1902-1975)  » est également traité dans :

ITALIE - Langue et littérature

  • Écrit par 
  • Dominique FERNANDEZ, 
  • Pierre LAROCHE, 
  • Angélique LEVI, 
  • Jean-Paul MANGANARO, 
  • Philippe RENARD, 
  • Jean-Noël SCHIFANO
  •  • 29 122 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les écrivains de Lucanie »  : […] Le grand écrivain de Lucanie est Carlo Levi (1902-1975) dont l'œuvre maîtresse, Le Christ s'est arrêté à Eboli (1945), garde sa juste renommée. Le Sud archaïque, aux souffrances inouïes mais rédemptrices pour le genre humain, qu'évoquent aussi La Montre et son livre sur la Sardaigne, Tout le miel est fini , est pour Levi l'occasion d'un retour sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-langue-et-litterature/#i_49384

Pour citer l’article

Giovanni IOPPOLO, « LEVI CARLO - (1902-1975) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlo-levi/