CANNABINOÏDES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Deux découvertes très importantes

Les récepteurs aux cannabinoïdes

En 1990, fut mise en évidence l'existence dans le système nerveux central des sites de liaison spécifiques pour les cannabinoïdes (Matsuda et al., 1990, Science). Il s'agit des récepteurs CB1, qui sont des protéines membranaires majoritairement présentes dans le système nerveux central, mais aussi au niveau des terminaisons nerveuses dans des organes périphériques tels que l'intestin, le canal déférent et l'utérus.

La localisation précise du récepteur CB1 dans différentes structures du système nerveux central a été possible grâce à la synthèse des données provenant de trois types d'expériences complémentaires : la visualisation par autoradiographie des sites fonctionnels de liaison des cannabinoïdes radiomarqués (porteurs d'un marquage par radioélément) ; la visualisation par hybridation in situ de l'ARN messager codant pour le récepteur CB1 ; la visualisation de la protéine elle-même, par immunocytochimie. Le récepteur CB1 est localisé principalement dans des structures du cerveau associées aux processus cognitifs (cortex, hippocampe) et aux systèmes de contrôle de la motricité (cervelet, ganglions de la base). Ce profil de distribution du récepteur CB1 explique certaines actions pharmacologiques du Cannabis, comme la diminution de l'activité locomotrice, l'euphorie et les troubles de la mémoire. Par ailleurs, les effets analgésiques du THC s'expliquent par la présence des récepteurs CB1 au niveau des structures impliqués dans le traitement des informations relatives à la perception de la douleur au niveau spinal (moelle épinière) et supraspinal (structures profondes du cerveau, par exemple la matière grise périaqueducale).

Par la suite, un deuxième récepteur aux cannabinoïdes, le récepteur CB2, a été découvert (Munro et al., Nature, 1993). Ce récepteur est présent exclusivement dans la périphérie de l'organisme, notamment dans les cellules et organes du système immunitaire : les lymphocytes, la rate, les amygdales, les ga [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CANNABINOÏDES  » est également traité dans :

SATIVEX

  • Écrit par 
  • Corinne TUTIN
  •  • 562 mots

Le Sativex® est un médicament dérivé du cannabis destiné aux malades souffrant de sclérose en plaques. Il a été autorisé en France le 9 janvier 2014 par le ministère de la Santé. La sclérose en plaques touche environ un Français sur mille et représente la première cause de handicap chez les adultes jeunes. Si depuis plusieurs années plusieurs classes de médicaments permettent de retarder les pous […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sativex/#i_29846

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques HANOUNE, Eleni TZAVARA, « CANNABINOÏDES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cannabinoides/