SCHLEINSTEIN BRUNO (1932-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Acteur allemand. Bruno Schleinstein est passé comme une comète dans le ciel du cinéma : sa présence inquiète et remplie d'attente n'en aura pas moins inspiré à Werner Herzog deux de ses plus beaux films. Né en 1932 à Berlin, enfant illégitime d'une mère allemande et d'un père polonais, Bruno Schleinstein connaît une enfance des plus difficiles, qu'il passe en grande partie dans les orphelinats et les hôpitaux psychiatriques. Il n'en sort qu'à partir de 1955, vagabonde, exerce divers métiers (ouvrier, routier), tente d'assouvir sa passion de la musique et du dessin (une technique de quadrillage lui permettra d'élaborer des dessins qui s'apparentent aux créations de l'art brut). En s'accompagnant à l'accordéon, il chante dans les rues de Berlin des ballades traditionnelles ainsi que ses propres chansons. C'est d'ailleurs en regardant Bruno le noir, un chasseur soufflait dans sa corne (1970), un documentaire de Lutz Eisholz sur les musiciens de rue, que le metteur en scène Werner Herzog découvre celui qui n'est pas et ne sera jamais un acteur. Avec lui, il réalise un premier film L'Énigme de Kaspar Hauser (1974). Cette évocation de celui qu'au xixe siècle on allait surnommer « l'orphelin de l'Europe » atteint grâce à Bruno Schleinstein et au regard que porte sur lui Herzog une intensité bouleversante, qui trouve une manière de prolongement dans Stroszek (La Ballade de Bruno, 1977). Cette fois ce n'est plus l'adolescent inconnu, privé de langage et tentant de renouer avec la société qui nous est présenté mais un jeune homme sorti de l'asile et qui, en compagnie d'un vieillard et d'une prostituée, fuit le « miracle allemand » pour errer sur les routes américaines. Mais son rêve éveillé ne sera que l'ultime avatar de la « société sans joie » que, dans ces mêmes années, décrit H. J. Syberberg. Miron Zownir a consacré un film à la vie de Bruno Schleinstein (Die Fremde ist der Tod, 1999).

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SCHLEINSTEIN BRUNO - (1932-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bruno-schleinstein/