BRITANNIA BRIDGE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec la réalisation du Britannia Bridge s'ouvre l'ère des grands ouvrages d'art métalliques de la révolution industrielle. Ce pont, permettant de franchir un bras de mer séparant le pays de Galles de l'île d'Anglesy, a été construit entre 1846 et 1850 par Robert Stephenson (1803-1859), déjà célèbre pour ses locomotives à vapeur. Comme les ponts suspendus ne sont pas assez rigides pour le trafic ferroviaire, Stephenson propose un « pont tube » (tube creux dans lequel circulent les trains) de très grande ampleur et d'une conception nouvelle. Le rapide développement de la sidérurgie britannique autorise des performances techniques inédites que l'ingénieur utilise ici avec audace. L'ouvrage comporte deux travées centrales tubulaires, de 140 mètres de longueur chacune. De section carrée, elles sont réalisées en tôles rivetées et en poutrelles en fer laminé. Le tube, ou poutre, est porté par de hautes piles maçonnées, permettant le passage des grands voiliers. Le Britannia Bridge ouvre l'ère du monumentalisme dans l'architecture du métal.

—  Michel COTTE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Michel COTTE, « BRITANNIA BRIDGE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/britannia-bridge/