KEENAN BRIAN (1941-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Militant républicain nord-irlandais. Brian Keenan, fils d'un pilote de la Royal Air Force, engagé dans le syndicalisme dès l'âge de seize ans, rejoint l'Armée républicaine irlandaise (I.R.A.) en 1968. Il est rapidement chargé des questions de logistique au sein de la Brigade de Belfast et participe à l'achat d'armes à la Libye en 1972. Il est arrêté en 1974 et purge une peine d'un an de prison. Nommé chef d'état-major au sein de l'organisation militaire, il coordonne plusieurs attentats à la bombe, notamment à Londres. Il est à nouveau arrêté en 1979. Inculpé pour dix-huit actes terroristes, dont huit assassinats, il est condamné à dix-huit ans de prison. Libéré sur parole en 1993, Keenan appuie dès lors le processus de paix et rejette la violence pour parvenir à la réunification de l'Irlande. Il devient un acteur principal dans les pourparlers de cessez-le-feu. En 1999, il participe aux négociations secrètes pour le désarmement de l'organisation. Il quitte ses fonctions en 2005 pour des raisons de santé.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

8-24 août 1990 Liban. Libération d'otages et réforme constitutionnelle

Brian Keenan, professeur d'anglais possédant la double nationalité britannique et irlandaise, enlevé en avril 1986 à Beyrouth, est libéré par une organisation inconnue, l'Aube islamique. Sa libération ainsi que celles des deux délégués du C.I.C.R. sont considérées dans les capitales occidentales comme liées à la grâce accordée par la France au Libanais […] Lire la suite

Pour citer l’article

« KEENAN BRIAN - (1941-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/brian-keenan/